Articles avec #apprentis sorciers tag

Publié le 28 Mai 2015

vu chez Cathy Garcia :Délit de poésie

impressionnant de connerie, non ?

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #apprentis sorciers, #Vidéos

Publié le 25 Mai 2015

 

 

Fiche de documentation Devinette

 

Objet : substances dangereuses dans les literies.

Les substances incriminées : fongicides, insecticides, formaldéhydes, chrome, retardateurs de flamme bromés, etc. 

Les produits et les objets concernés : matelas à ressorts ou en mousse polyuréthane vendus pour leurs propriétés (antibactériens, anti-acariens, anti-odeurs…).

Les risques pour la santé : la longue liste des substances entrant dans leur composition contient des neurotoxiques (toxique pour les neurones), des cancérogènes, des mutagènes (entraînant des mutations génétiques), des perturbateurs endocriniens (perturbant la croissance, le système hormonal et la fécondité). Leur cocktail contribue notamment à l’apparition de pathologies respiratoires et des troubles du sommeil.

Recommandations/précautions : privilégiez l’achat de literies en matériaux naturels. Renseignez-vous auprès des revendeurs et/ou en menant vos propres enquêtes sur le web.

 

En savoir plus (cliquez sur les liens)

• Association Toxicologie Chimie (ATC) : http://www.atctoxicologie.fr/actualites/lantimoine-un-toxique-mythique-toujours-me%CC%81connu

 Anti acarien : 3 alternatives aux traitements chimiques… : http://www.ensemble-literie.com/anti-acarien-alternatives-traitements-chimiques/

 Des couettes imprégnées de substances toxiques (60 millions de consommateurs) :http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/des_couettes_impregnees_de_substances_toxiques

 

Bibliographie

• « Dormir dans les bras des lobbies », dans 24 heures sur influence, Roger Lenglet, François Bourin Editeur, 2013.

 Menace sur nos neurones, Marie Grosman et Roger Lenglet, Actes Sud, 2011 (réédition Babel poche, 2014).

 La grande invasion, Stéphane Horel, éditions du Moment, 2008.

 Alertes santé, André Cicolella et Dorothée Benoit Browaeys, 2011.

 Les empoisonneurs, Vincent Nouzille, Fayard, 2005.

• Traité de toxicologie générale, Michel Bounias, Springer, 1999.

 

Soyons branchés mais pas toxiques !

Les périphériques vous parlent et Roger Lenglet, en partenariat avec Adéquations

 

Voir les commentaires

Publié le 11 Décembre 2014

Lu chez Cathy Garcia : http://delitdepoesie.hautetfort.com/

Une pétition apporte son soutien au grand écrivain italien Erri De Luca, opposant notoire au projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin. Motif : la société franco-italienne Lyon Turin Ferroviaire a annoncé une action en justice contre lui à la suite d’un entretien publié le 1er septembre sur le site de l’Huffington Post.

Signe d’une volonté d’en passer par les tribunaux contre les opposants au grand projet de liaison ferroviaire entre Lyon et Turin, le maître d’ouvrage franco-italien, Lyon Turin Ferroviaire (LTF), a annoncé aux médias italiens qu’il envisageait une action pénale contre le grand écrivain napolitain Erri De Luca, lequel n’a jamais fait mystère de son soutien au mouvement No-TAV (treno a alta velocità).

Les propos recueillis dans un entretien publié le 1er septembre par l’Huffington Post (lire ici), sont à l’origine de l’action en justice, a déclaré LTF. La menace d’un procès a suscité une pétition de soutien d’écrivains, d’éditeurs et de journalistes, intitulée : « NON à la ligne à grande vitesse Lyon-Turin : soutien à l’écrivain Erri De Luca » (voir ici).

Les signataires de la pétition de soutien à Erri De Luca

« Nous sommes dans un contexte de criminalisation du mouvement d’opposition, alors que nous disons qu’il y a des sociétés liées à la mafia qui ont travaillé sur le chantier du Lyon-Turin, que son directeur général a été condamné en première instance, ainsi que son directeur des travaux. Lyon Turin ferroviaire ne respecte pas la loi ! », explique un militant de la Coordination des opposants au Lyon-Turin (voir notre enquête publiée ici)

Voici le texte de soutien à Erri De Luca :

Parce que l’écrivain Erri De Luca a réagi quand les autorités ont qualifié de « terroristes » les populations qui se battent depuis des années contre le projet franco-italien de la Lgv Lyon-Turin de plus de 30 milliards d’euros qui nécessite le percement d’un tunnel de 57 Km qui provoquera de manière irréversible le tarissement des sources (équivalent à 250 millions de mètres cubes d’eau par an), alors que la ligne ferroviaire existante est exploitée à 17% de ses capacités.

Parce que l’écrivain Erri De Luca a dit « Je suis convaincu que la Ligne à Grande Vitesse Lyon-Turin est un projet inutile… Il ne s’agit pas d’une décision politique, mais d’une décision prise par les banques et par ceux qui veulent réaliser des profits aux dépens de la vie et de la santé d’une entière vallée. La politique a simplement et servilement donné son aval… Maintenant toute la vallée est militarisée, l’armée occupe les chantiers et les habitants doivent présenter leurs cartes d’identité s’ils veulent aller travailler dans leurs vignes ».

Parce que l’écrivain Erri De Luca a répondu lors d’une interview à l’Huffington Post « Quand il s’agit de la défense de sa propre vie et de ses enfants, n’importe quelle forme de lutte est admise », la LTF, société en charge du projet, a annoncé aux médias qu’elle envisageait une action pénale contre l’écrivain.

Parce que nous partageons les déclarations de l’écrivain Erri De Luca, nous lui exprimons notre soutien inconditionnel et nous réaffirmons avec force l’inutilité, l’aberration, la dangerosité du projet de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin.

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #apprentis sorciers

Publié le 8 Décembre 2014

Nouveau projet d'aseptisation de la nature dans le Jura

L'offensive Center Parks

Plus d'info :  http://www.lepicnoir.fr/

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #apprentis sorciers

Publié le 27 Novembre 2014

En à peu près un mois, la jolie forêt des Chambarans s’est transformée en ruine, jonchée d’arbres à terre, entassés, prêts à devenir des étagères en aggloméré. La terre est à nue, blessée par les imposantes machines qui y sont à l’œuvre. On ose à peine se demander ce qui est arrivé à tous les animaux qui habitaient là….

Vu du ciel, c’est encore plus choquant : déjà 30 hectares ont été défrichés. Ces quelques photos prises d’ulm nous renvoient la réalité en pleine face.

Un « chantier vert », qu’ils disaient

La réalité, c’est que depuis l’accord du préfet il y a un mois, ça tronçonne, ça abat, ça broie, ça creuse à tour de bras. Et ce sans aucun respect des engagements de réalisation d’un chantier à faible impact environnemental (« chantier vert », disent-ils), pas de traces de modification graduelle du milieu, et on se demande bien quand le déplacement des espèces promis par Pierre et Vacances a pu être organisé.

La politique du fait accompli

Aujourd’hui, plusieurs recours sont déposés ou sur le point de l’être. Mais la société Pierre et Vacances choisit le passage en force. Espérant sans doute mettre la justice devant le fait accompli, comme cela a été fait ailleurs.

Sur le chantier, ça travaille de jour comme de nuit, la semaine et les weekends, et même les jours fériés. Coûte que coûte, Pierre et Vacances détruit la forêt des Chambarans à toute allure. En un mois, 35% de l’abattage prévu a été réalisé, dans deux mois, tout sera largement à terre.

Le vrai service public

Tout ceci se déroule sous l’œil vigilant et bienveillant des forces de l’ordre, qui, elles non plus, ne lésinent pas sur leur implication : patrouilles quotidiennes, en 4×4 et en motocross, et même surveillance aérienne en hélicoptère. On se demande en quoi surveiller un chantier privé relève du maintien de la paix, ou même tout simplement du service public ?

Le bien commun à protéger, c’est la forêt des Chambarans. C’est elle qu’il faut défendre si l’on se place du côté du service public. Et non pas défendre les intérêts de Pierre et Vacances qui privatise une forêt publique, avec la complicité des collectivités. Plus encore que la forêt, c’est même l’eau potable de toute la région qui est mise en danger par ce projet, et que nous cherchons à protéger.

ZAD partout !

La situation actuelle nécessite une mobilisation générale, permanente, large et déterminée.

Pour nos enfants, les animaux, la nature, la vie et la diversité, pour la démocratie réelle partout et la défense des biens communs, nous appelons à la vigilance et la protestation publique et à la désobéissance civile.

Contre le projet de Center Parcs et tous les projets inutiles imposés.

Rendez vous dimanche 30 novembre, Roybon, midi.

Passe le message à tes voisins.
affiche-web
affiche-tract-A5
affiche-tract-A5-nb
affiche-A4
affiche-A4-nb
affiche-A3

 

 

Ramène tes bottes et ton imper !

Voir les commentaires

Publié le 24 Novembre 2014

 

 

Etat des travaux au 20 novembre 2014

par PCSCP David.
Mis à jour le vendredi 21 novembre 2014

Les travaux d’abattage avancent à grand pas et sans dentelle !

Selon une source sûre (avec l’aide d’un comptage fait grâce à des photos aériennes datant de mercredi 19 nov), on en est à 28ha minimum de défrichés à ce jour !
- Soit environ un tiers de déboisé en un mois !
Et l’abattage devrait s’accélérer pour la suite vu qu’il y a plus d’ouvriers et de machines sur place, à moins que la météo soit très mauvaise…

Ci-après, vous trouverez des photos et cartes que nous avons reçues

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #apprentis sorciers

Publié le 26 Mars 2014

INTERVIEW - Laurent Alexandre, expert en technologies du futur, analyse le nouveau rôle de Google dans nos vies et dans nos sociétés.

GoogleParu dans leJDD

 

http://cdn2-lejdd.ladmedia.fr/design/lejdd/images/blank.gifSelon Laurent Alexandre, Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde. (Reuters)

Laurent Alexandre est une personnalité atypique dont l'expertise est écoutée. Chirurgien urologue de formation, diplômé de l'ENA, HEC et Sciences-Po, cofondateur de Doctissimo.fr, il préside désormais la société de séquençage de génome DNA Vision. Ce "cerveau" s'intéresse "aux bouleversements qu'entraîneront pour l'humanité les progrès de la science, de la technomédecine et des biotechnologies". Il y a consacré un essai remarqué intitulé La Mort de la mort dans lequel il affirme que "l'homme qui vivra 1.000 ans est déjà né".

Google est le premier embryon d'intelligence artificielle au monde, selon vous. Pourquoi?
L'objectif des dirigeants de Google est de transformer leur moteur de recherche en intelligence artificielle. Progressivement ils s'en rapprochent. En fait, personne ne l'a vu venir, ni les utilisateurs quotidiens du moteur de recherche, ni ses concurrents. Il a fallu du temps pour que la stratégie des dirigeants de Google soit comprise. Je suis bluffé par la vitesse à laquelle cette société contrôle les industries clés du XXIe siècle.

Expliquez-vous…
Regardez la vague de rachats de start-up et de sociétés auxquels Google procède! En deux ans, cette entreprise a réussi à préempter trois marchés clés. Celui de la lutte contre la mort : elle a créé Calico, une filiale qui a cet objectif fou d'augmenter l'espérance de vie de vingt ans d'ici à 2035. Elle a investi dans le séquençage ADN avec sa filiale 23andMe, mais aussi dans un projet de lentilles intelligentes pour les diabétiques, qui mesurent en temps réel votre glycémie. Parallèlement et en moins d'un an, Google a racheté les huit principales sociétés de robotique. Dont Boston Dynamics, qui crée le chien robot "BigDog" pour l'armée américaine, ou Nest, leader mondial de la domotique et des objets intelligents… Pendant ce temps, sa Google Car, un mélange incroyable de robotique et d'intelligence artificielle, roule seule sur des milliers de kilomètres sur les routes de Californie sans accident. Si en l'an 2000 vous évoquiez l'idée d'une voiture robot autonome, tout le monde riait! En 2025, elle sera démocratisée. Enfin, depuis quelques années, Google débauche les plus grands noms de l'intelligence artificielle. Comme Ray Kurzweil, le "pape" du transhumanisme, qui vient d'être nommé ingénieur en chef du moteur de recherche.

«Google maîtrise toutes les technologies qui sous-tendent le transhumanisme»

Quel est le lien entre l'idéologie "transhumaniste" et Google?
Cette idéologie est née dans les années 1950. Elle considère légitime d'utiliser tous les moyens technologiques et scientifiques pour augmenter les capacités de l'homme – son corps, son cerveau, son ADN – et pour faire reculer la mort. À l'époque, c'était de la science-fiction ; aujourd'hui cela devient concret. Google soutient cette idéologie et maîtrise toutes les technologies qui la sous-tendent : la robotique, l'informatique, les moteurs de recherche et l'intelligence artificielle, les nanobiotechnologies, le séquençage ADN dont le coût a été divisé par 3 millions en dix ans…

Quel est le but de cette croissance tentaculaire?
Une société qui maîtrise l'intelligence artificielle – et Google est la plus avancée sur ce terrain –peut potentiellement entrer dans n'importe quel domaine. Elle le fait d'ailleurs : elle est même présente dans les VTC qui concurrencent les taxis avec Uber, une filiale de Google Ventures! En réalité, Google est beaucoup plus qu'une société informatique. Les principaux acteurs de la robotique viennent de le comprendre ; mais trop tard, Google a déjà racheté les meilleurs d'entre eux à bon prix. Cette stratégie est bluffante… Google a été la première à comprendre la puissance de la révolution des technologies NBIC, cette convergence de quatre vagues (nanotechnologies, bio-ingénierie, informatique et cognitique) qui va construire le XXIe siècle et donner une puissance extraordinaire à la lutte contre la mort. Car ces technologies NBIC constituent en réalité une seule et immense industrie, qui contrôlera toutes les autres.

Aucun concurrent de taille pour ébranler ce géant?
Si les rumeurs assurant qu'Apple débauche les principaux spécialistes de la santé électronique se vérifient, si le projet de montre iWatch consiste bien en un instrument de mesure en continu des variables de santé… alors Apple pourrait peut-être le concurrencer sur l'ensemble des NBIC. Mais il en est encore très, très, très loin.

Qui contrôle Google aujourd'hui?
Personne, en dehors de ses actionnaires. Or il me semble indispensable d'encadrer l'intelligence artificielle au niveau mondial, de poser des garde-fous. Les États-Unis y réfléchissent sérieusement. L'Asie aussi. En Europe? On est largué, on regarde le train passer… Google est une société magnifique. Pourtant, si elle devient leader en matière de lutte contre la mort, d'intelligence artificielle, de robotique, de domotique, de voitures intelligentes, il faudra vraiment réfléchir à la démanteler! Elle pourrait devenir plus puissante que les États.

Le tableau est effrayant… N'est-ce pas trop tard?
Il n'est jamais trop tard. Mais la croissance très rapide des technologies NBIC rend possible ce qui relevait jadis de la science-fiction. La bataille entre le microprocesseur et le neurone a commencé, et l'intelligence artificielle arrive à grands pas. Selon la loi de Moore, la puissance informatique double très rapidement. Le nombre d'opérations réalisées par les plus gros ordinateurs est multiplié par 1.000 tous les dix ans et donc par 1.000.000 en vingt ans. En 1950, un ordinateur effectuait 1.000 opérations par seconde. Aujourd'hui, on atteint 33 millions de milliards d'opérations par seconde. Ce sera 1.000 milliards de milliards en 2029! Autour de 2040 émergeront des machines dotées de la capacité du cerveau humain. Et d'ici à la fin du siècle, elles nous dépasseront en intelligence, ce qui poussera l'homme à vouloir "s'augmenter" par tous les moyens. Imaginez si de tels robots, plus forts que nous, ayant accès à l'intelligence artificielle et à l'impression 3D, connectés et contrôlant Internet, existaient… Leur pouvoir de manipulation serait quasi illimité. Quand "BigDog" aura un fusil d'assaut M16 dans les mains, il vaudra mieux ne pas se promener en forêt !

 

Source : http://delitdepoesie.hautetfort.com/archive/2014/02/10/la-strategie-secrete-de-google-apparait-5295153.html

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #apprentis sorciers