Publié le 28 Septembre 2015

Rédigé par hobo-lullaby

Publié le 27 Septembre 2015

Poor Paddy on the Railway, traditionnel Irlandais, tiens son origine des chants de Marins, chants de travail, chants de Cabestan (manoeuvre la plus éprouvante)

 

 

 

Dans les années 1840, 20% de la population Irlandaise quiite le pays en proie à la grande Famine. Souvent dans des conditions déplorables (non, rien n'a changé), pour trouver l'exploitation en guise d'acceuil ...

Pour certains en Angleterre

 

 

 

Pour d'autres, ce sera l'Amérique, avec dans leur baluchon une chanson en guise de racine

et le partage de la sueur en guise d'intégration

 

 

 

 

En 1841

 je mis mon pantalon de velours

pour construire le chemin de fer (2X)

je suis las du chemin de fer

 pauvre Paddy pose les rails

 

 

En 1842

 de Hartlepool j'ai déménagé pour Crewe

 me suis trouvé un travail à faire

 sur le chemin de fer

 

 

En 1843

 j'ai cassé ma pelle sur mon genoux

 je suis parti travailler à l'usine

 sur la ligne Leeds Selby

 

 

En 1844

 j'ai atterri sur les rives de Liverpool

 mon ventre était vide et mes mains à vif

 avec le boulot sur les chemins de fer

 j'en crève du chemin de fer

 pauvre Paddy pose des rails

 

En 1845

 quand Daniel O'Connell était encore en vie (2X)

Pour construire le chemin de fer

 J’en ai marre du chemin de fer /

Pauvre Paddy pose des rails…

 

En 1846

 j'ai gagné ma vie à porter des briques

 Pour construire le chemin de fer

 J’en ai marre du chemin de fer

Pauvre Paddy pose sur les rails…

 

 

En 1847

 le pauvre Paddy pensait à rejoindre le Paradis

 le vieux bougre pensait à rejoindre le paradis

 Pour construire le chemin de fer

 J’en ai marre du chemin de fer

 je suis malade à en crever du chemin de fer

 Pauvre Paddy pose  rails…

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Publié le 20 Septembre 2015

 

 

Le 2 mars 1974, Salvador PUIG ANTICH, militant anarchiste Catalan, est garrotté à la prison Model de Barcelone, à l'âge de 26 ans. 

Pour en savoir plus : C'est  ici : http://labouchedefer.free.fr/spip.php?article120 

Marco Chiavistrelli, inaltérable chanteur engagé Italien lui rend hommage dans cette ballade ...

 

 

 

BALLADE POUR SALVADOR PUIG ANTICH

Ils ont immolé Salvador en l'étranglant petit à petit.
À présent, sa main est raide, mais lui est encore avec nous ici
Ils ont immolé Salvador mais ce fut lui le plus fort,

Il a défié ces nazis en souriant dans sa mort.
La nuit, il n'a pas pleuré et elle ne le fit pas trembler
et au matin ses sœurs cherchèrent à le consoler.
Mais compagnon Salvador à quoi penseras-tu
quand le fer criminel t'aura lentement étouffé ?
Auras-tu revu en un moment ta vie brève
et hurlé ta rage avec ta voix désormais exténuée ?
Ils ont massacré Salvador en l'étranglant petit à petit.
À présent, sa main est roide, mais lui est encore parmi nous ici.
De la cellule obscure et sombre, il ne voyait pas le ciel ni le soleil,
Puis, il les vit d'une courette peu avant de mourir.

Le garrot ensanglanté hurle haine et vengeance.
Des fleurs rouges sur sa tombe et déjà explosent les bombes.
Déjà tes compagnons, dans la nuit à Bilbao et à Madrid,
Insoucieux de la terreur, crient Vive Salvador !

Ils ont immolé Salvador en l'étranglant petit à petit.

À présent, sa main est raide, mais lui est encore avec nous ici

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Publié le 17 Septembre 2015

 

 

 

S’il suffisait d’une photo

 

Je marche dans le jour

Eclairé par un soleil minuté

Sur un sentier que je creuse moi-même

Un sentier quotidien qui finit par m’user

 

Ivre de fatigue je me déleste en chemin

De mon enfance d’abord

De mes rêves petit à petit

De mon amour, sans remords

De ma liberté inexorablement

 

Qu’importent mes pensées

Je brade mes espérances

Pour consommer des promesses

Pour prêcher les experts

Pour renier mes remords

 

Je me surprends à bêler

Sans pourtant m’affoler

Et je noie dans la masse

Ma culpabilité

 

Est-ce parce qu’il est mort

Qu’un enfant sur la plage

Me sort de ma torpeur ?

Que ne m’a-t-on suggéré

De clamer mon horreur

Quand sur une plage de Gaza

Un autre enfant est mort ?

 

Hobo-Lullaby

Gaza 16 juillet 2014

Gaza 16 juillet 2014

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #poèsie, #Palestine

Publié le 13 Septembre 2015

Trois versions de Redemption song, chanson écrite en 1979 par Bob Marley

  

 

Vieux pirates oui ils m'ont volés

Et vendus aux bateaux d'esclaves

Quelques minutes après qu'ils m'aient attrapé de la plus profonde fosse

Par la main du Tout-Puissant

Nous avançons dans cette génération triomphante

Ne voudrais tu pas m'aider à chanter ces chansons de liberté?

Parce que tout ce que j'ai c'est des chansons de rédemption

Des chansons de rédemption

 

Emancipez-vous de l'esclavage mental

Personne d'autres que nous-mêmes ne peut libérer nos esprits

N'ayons pas peur pour l'énergie atomique

Car personne ne peut arrêter le temps

Combien de temps encore tueront-ils nos prophètes?

Pendant que nous nous tenons à part et regardons

Certains disent que c'est juste un passage

Nous devons accomplir la prophétie

Ne voudrais tu pas m'aider à chanter ces chansons de liberté?

Parce que tout ce que j'ai c'est des chansons de rédemption

Des chansons de rédemption

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Publié le 5 Septembre 2015

Extrait troublant de vérité d'un film de Louis Malle de 1981, découvert sur le site de               DGR France - Le Partage : https://www.facebook.com/deepgreenresistancefrance 

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Vidéos