Publié le 31 Janvier 2015

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Vidéos, #howard zinn

Publié le 26 Janvier 2015

17 h 

Que faites-vous Samedi 31 ?
LYAALY - Lycée Autonome et Autogéré de Lyon




Lycée Autonome et Autogéré de Lyon
- Association des Amis du LYAALY -

 

 

 

 

20 h

 

 

 

 

 

Que faites-vous Samedi 31 ?

 

 

Soutenir Radio Canut

Ceci est un appel à dons !

 

 

Radio Canut pour toujours ? Vous pouvez nous soutenir !

 

radio canut appel à dons

 

Nous sommes locataires d’un local, rue Sergent Blandan, dans le 1er arrondissement, depuis 1985. En 2014, une augmentation de 20% de notre loyer est venue fragiliser l’équilibre financier de notre association.

La perspective de futures hausses pourrait menacer, à plus long terme, la poursuite de nos activités. Et ce d’autant plus que TDF, la société chargée d’acheminer et d’émettre notre signal audio, augmente elle aussi régulièrement ses tarifs. Ces deux coûts cumulés représentent aujourd’hui 60 % de notre budget ; alors que la radio vit uniquement grâce une subvention du Fond de Soutien à l’Expression Radiophonique (FSER) et aux cotisations des adhérent-e-s, soit un budget total d’environ 50 000 euros par an. Pour pérenniser notre radio et lui permettre de garder son autonomie de fonctionnement dans les temps à venir, Radio Canut a besoin de votre aide et fait appel au soutien financier de toutes et de tous. Quel qu’en soit le montant, tous les coups de pouce sont les bienvenus.

Le loyer du local augmente en moyenne de 4  % par an. Il a augmenté de presque 300  % depuis le début du bail.

Dans le même temps, si l’aide du FSER reste stable (36000 euros) et nous permet de payer la diffusion, la "bonification" (un bonus lié à cette subvention, en gros) est, elle, passée de 7200 euros en 2005 à 383 euros cette année. Des chiffres très à l’image du monde où l’on vit... Le projet en est à ses débuts, et reste encore assez flou, surtout dès qu’on parle de chiffres. Nous sommes pour l’instant bien incapables de préciser quel est le montant exact de la somme dont nous avons besoin. On sait juste que ça représente beaucoup de milliers d’euros, donc des sommes dont nous n’avons pas l’habitude. Nous cherchons de l’argent, un lieu. Mais si vous nous offrez un local, nous n’avons plus besoin de sous...

Bref, nous préciserons tout ça au fur et à mesure de l’avancée de cette histoire. Restez à l’écoute...

 

 

L’argent ainsi récolté servira à financer l’achat d’un local pour la radio  :

   

- pour nous mettre à l’abri des hausses du marché immobilier et ne plus dépendre de l’appétit d’un propriétaire dans cette ville de plus en plus chère,

   

- pour nous donner les moyens de résister à l’augmentation constante des différents frais nécessaires au fonctionnement de "la plus rebelle des radios",

   

- pour que notre média puisse continuer à se battre, ici, sans se soucier des logiques de rentabilité, pour des dizaines d’années encore.

 

 

 

Notre budget :

ÉMETTRE & DIFFUSER : TDF, droits d’auteurs, matériel technique, internet, streaming...60 %

VIE DU LOCAL : Loyer, assurance, énergies, travaux & maintenance 25 %

FRAIS ADMINISTRATIFS 10 %

VIE ASSOCIATIVE : 1er mai, Abonnement Presse, Autocollants, Festivals & Rencontres... 5 %

 

 

 

 

Pour faire un don:               (tract A4 + bulletin)

 

Chèques à l’ordre de Radio Canut, à envoyer à :

Radio Canut

BP 1101

69201 LYON cedex 01

 

Si vous payez des impôts sur le revenu, vos dons ouvrent droit à une réduction d’impôt de 66%. Ainsi si vous donnez 100 euros , il ne vous en coûte en réalité que 34 (vous économisez 66 euros d’impôt). Pour cela il faut nous demander un reçu fiscal et bien nous fournir votre adresse...

 

 

Ou par virement bancaire en utilisant notre N° IBAN:

 

FR76    4255    9000    1241    0200    1731    581

 

(n'hésitez pas à nous prévenir par mail si vous faites un virement et notamment si vous voulez un reçu fiscal: soutenez.radiocanut@radiocanut.org)

 

 

Que faites-vous Samedi 31 ?

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Messages de soutien

Publié le 19 Janvier 2015

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Voir les commentaires

Publié le 18 Janvier 2015

Sunday Music

La mort solitaire de Rachel Corrie

 

 

« Emprunté à Bob Dylan ».                                                                                                        ( voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Lonesome_Death_of_Hattie_Carroll )

 

Un bulldozer israélien a tué la pauvre Rachel Corrie

Comme elle s'est dressée sur son chemin dans la ville de Rafah

Elle a perdu sa jeune vie dans un acte de compassion

Essayant de protéger les pauvres habitants de Gaza

Dont les maisons furent détruites par les bulldozers et les tanks

Et dont la situation difficile est exploitée par des kamikazes

Qui tuent au nom des habitants de Gaza

Mais Rachel Corrie crut en une résistance non violente

Se mettant elle-même en situation de bouclier humain

Et paya de sa vie cette démarche brutale

 

Mais vous qui philosophez sur le déshonneur et critiquez toutes les peurs,

Tenez le mouchoir loin de vos visages.

Maintenant n’est pas le temps de vos larmes.

 

Rachel Corrie a eu 23 ans

Elle était née dans la ville d'Olympia, Washington

Une maigre, une malpropre, une graine de hippie

Qui s’est engagée pour protéger le peuple palestinien

Qui ne sont pas des humains aux yeux des medias

De sorte que les gens souffraient et personne ne le voyait

Ou n’entendait ou ne parlait ou ne s’inquiétait ou agissait

Et les horribles mathématiques de cette équation terrible

Cela a mené Rachel Corrie à cette confrontation

Est-ce que le sang renversé d'un simple Américain

Vaut plus que le sang de cent Palestiniens

 

Mais vous qui philosophez sur déshonneur et critiquez toutes les peurs,

Tenez le mouchoir loin de vos visages.

Maintenant n’est pas le temps de vos larmes.

 

Le directeur artistique d'un théâtre de New York

A annulé une pièce basée sur les écrits de Rachel

Mais elle n'était pas un bombardier ou un tueur ou un combattant

Mais quelqu’un qui a agi dans l'esprit des cavaliers de la liberté

N’y a-t- il aucun endroit pour une voix en Amérique

Cela ne se conforme pas à l'ordre du jour de Fox News ?

Qui croit à la non-violence au lieu de la force brutale

Qui est disposé à se confronter à la force d'une armée

Qui a des croyances qui n’ont d’égales que la bravoure

La question elle la posa tout autour du monde

Si l'Amérique est vraiment la balise de la liberté

Comment alors briller en baissant le rideau

Et rendre Rachel Corrie inhumaine ?

 

Mais vous qui philosophez sur déshonneur et critiquez toutes les peurs,

Tenez le mouchoir loin de vos visages.

Maintenant n’est pas le temps de vos larmes. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je préférerai danser

 

 

Vous savez que j'étais toujours celle

 Qui ne pourrais  jamais se tenir impassible

En regardant les despotes dominer les plus faibles

J'avais quelque chose à faire, à essayer

Et je n'ai jamais perdu espoir dans le peuple

Que nous pourrions être meilleurs d'une certaine manière

La boussole de la moralité, vous me l'avez donnée

Je le suis toujours maintenant.

 

Eh bien, je ne pourrais pas cesser de penser cela

Je ne pourrais pas le tenir hors de mon esprit

Les photos, les histoires, la situation difficile du peuple

En Palestine occupée.

Comme mon gouvernement me rend complice

À l'aide politique qu'ils envoient

Ainsi j'ai bouclé mon sac et je me suis dirigé à Rafah

Pour travailler avec l'ISM.

 

Et je préférerai danser – danser et être  amoureuse

Mais si je pouvais seulement observer avec recul ce dont je suis faite

 

Maman ces personnes sont si bonnes avec moi

Ils me traitent comme un des leurs

Ils me nourrissent  et veillent à mes besoins

Et me laissent dormir dans leur maison.

Papa leurs vies sont si dures

Les tirs d'arme à feu la nuit

Les barrages routiers, les fouilles, les humiliations

Papa ce n'est pas juste .

 

Je peux sentir mon privilège autour de moi

Il est là dans mon visage américain

Je pourrais brandir mon passeport comme un drapeau

Et je serais en sécurité dans cet endroit.

Pour ces soldats enfants d'Israël

Ils ressemblent à des gars rentrant chez eux

Et si ce n'était  pour l'argent américain

Ils devraient laisser ce peuple tranquille.

 

Et je préférerai danser – danser sur Pat Benatar

Mais quelqu'un doit faire quelque chose - et nous sommes là

 

Les tracteurs viennent aujourd'hui,

Ils sont comme des tanks avec des lames de bulldozer

Flanqués de la marque Caterpillar

Cela signifie qu'ils sont Américain .

Eh bien, je suis américaine aussi

Et je serai où tout le monde peut voir

Ainsi s'ils veulent écraser ces maisons aujourd'hui

Ils vont devoir m’écraser aussi !

 

Il est dangereux de se dresser

Mais il est dangereux de fuir

Parfois vous devez faire face jusqu'au danger

- Il n'y a juste aucune autre manière

Pour ceux qui ont de si beaux rêves

J'ai vu les yeux d'un enfant

Et si je peux juste faire une seule petite différence

Alors je pense que ma vie est digne d’intérêt.

 

Et je préférerai danser, – mais à la place je dis au revoir

Mais nous nous retrouveront quand ce sera fini, ne pleurons pas.

 

Et je préférerai danser, – et sûrement nous aurions tous préféré

Et un jour nous danserons dans un monde paisible et libre.

 

 

 

 

 

 

La Ballade de Rachel Corrie

 

 

Il y a un mur à San Francisco avec des visages peints, que vous pouvez nommer

au milieu de ce groupe de héros est un visage qui marque la honte

 d'une occupation brutale qui laisse les droits du peuple bafoués

 et le courage d'une jeune femme à se dresser contre la marée

 mettre fin à l'occupation, porter un nouvel espoir pour la Palestine

Des milliers de cris dans le monde,

paix et Justice en notre temps,

Rachel Corrie avait 23 ans lorsqu'elle a quitté sa maison et ses amis

 de Olympia en Palestine, où elle a rencontré sa fin tragique

 dans la petite ville de Rafah par un après-midi fatidique

un gros bulldozer est en mouvement pour faire tomber une autre maison,

 il y avait rien de très particulier dans la ville de Rafah ce jour-là

 les mêmes choses se produisent chaque semaine, de Bethléem à Ramallah

enfants assassinés sur le terrain pour le crime de lancer des pierres

soldats aux postes de contrôle, garder les gens hors de chez eux,

Rachel Corrie avait une conscience, qui la faisait rester sur le terrain

Ce bulldozer lui fonça dessus et écrasa son corps

 ils ont emmenée à l'hôpital, c'est ainsi qu’elle mourut cette nuit là

Et ses parents la pleurent tous les jours mais ils luttent toujours,

et maintenant il y a un autre mur qui clôture la volonté d’un peuple

gardant les enfants séparés de leurs écoles et les paysans de leurs champs

maintenant il dépend de vous et moi que Rachel n’est pas morte en vain.

Resterons nous unis pour tenter de mettre fin à la douleur ?

 

 

 

 

 

 

 

Hier je vous ai vu vous tenir là

 Avec votre main contre le carreau

Regardant à  la fenêtre

 Regardant la pluie

 

Et j'ai voulu vous dire

 Que vos larmes n'étaient pas vaines

Mais je devine que chacun de nous deux le savait

 Nous ne serions jamais les mêmes

Ne soyez jamais les mêmes

 

Pourquoi devons-nous cacher tous ces sentiments à l'intérieur ?

Les lions et les agneaux demeureront

 

Peut-être un jour nous serons assez forts

Pour le construire à nouveau

Construire le royaume pacifique

A nouveau

Le construire à nouveau

 

Pourquoi devons-nous cacher tous ces sentiments à l'intérieur ?

 Les lions et les agneaux demeureront

 

Peut-être un jour nous serons assez forts

 Pour le construire à nouveau

Construire le royaume pacifique

 Le construire à nouveau

Peut-être un jour nous serons assez forts

Pour le construire à nouveau

Construire le royaume pacifique

 Le construire à nouveau

 

 

 

 

 

 

 

Rachel

 

Le drapeau Américain brûle au sol

Il y a une fille dans Rafah, elle a 23 ans, voyez-vous,

Elle regarde fixement le feu avec des enfants de Gaza

Ils se demandent si la Liberté les appelle

Fille de Yankee, quelle merveille !

Il y a une fille qui danse avec les filles musulmanes

Il y a les gens n'ayant aucune foi en vous

Elle a dû vous dire juste comme elle se sent fatiguée

Il n'y a aucune solution que je souhaite au plus loin du jour

Chaque nuit que je viens près d’elle je jure

Je la protégerai quand avec la foi nous faisons face au jour

Chaque larme qu’elle pleure pour les ruines de la ville

Je lutterais , je serai plus fort,

Je l’aimerai, je ne serai plus jeune

Le jour est venu, elle sourit avec soin

Auréolée, les mains dans les cheveux

<< Ne me regardez pas trembler, la nuit fut froide

Les cauchemars ont pris fin, ne t’inquiètent pas >>

<< Je volerai ma vie pour vous

Ça ne fait rien si le soleil veut briller >>

Rachel ferme ses yeux, elle est une page ouverte

Elle a peur de la guerre. Elle sent tellement la rage

Je vois la vérité derrière les mensonges

Ce coeur ne me laissera pas partir

Sur les petites rues je marche

Dans la ville en ruine avec un pâle plaisir

La mort viendra

La mort vient

Ah, ne me demandez pas que comment j’ai ressenti sa vie brisé

Courant parmi les enfants, en dehors du jeu, je vois leur joie

La mort s’abat à l'extrémité de la rue. Elle me met sur les genoux

Mais je vis dans un monde où personne n'aime, personne espère

« Svp tenez-moi, ne me laissez pas tomber »

Elle dit ; sa peau salie  par la boue,

<< Je tiens votre amour comme un oiseau blessé

Je ne vous laisserai pas tomber ! >>, J’ai crié de douleur

Rachel sait que son sang coule encore

La terre devient rouge ainsi que mes bras

Je vois le soleil se coucher dans ses yeux

Elle n'oubliera pas de dormir avec moi ce soir

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Publié le 17 Janvier 2015

Jean-Luc Danneyrolles, agriculteur de Provence et Carlos Pons, réalisateur Espagnol, organisent un voyage vers Grenade à la rencontre du mouvement social alternatif, entre agro-écologie et changement de paradigme. Ils partent lors des grands froids de février 2012, avec pour tout moyen d'échange et seule richesse des semences paysannes. 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le 14 Janvier 2015

Cet article est reposté depuis Soutien à m. - Poète artiviste pour O.P.A.

Voir les commentaires

Publié le 13 Janvier 2015

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Voir les commentaires