Publié le 28 Juillet 2013

Le 17 octobre 1961, au plus fort de la guerre d'Algérie, la fédération française du FLN organise à Paris une manifestation pacifique et appelle au boycott du couvre feu décrété par l'état français s'applicant aux seuls Nord-Africains. S'en suit une répression sanglante orchestrée par le préfet de l'époque, Maurice Papon et des ratonnades dans les quartiers immigrés pendant plusieurs jours. Des centaines d'arrestations, des centaines de blessés et environ 200 morts .

Petit tour d'horizon musical de chansons hommages à ce massacre...

La Tordue

Les têtes Raides

version punk par le groupe Brigada Flores Magon

Hommage Tzigane par La Varda

Version Rap par le groupe Medine

Autre version Rap par Les File du Béton

Solidarité Irlandaise par le groupe punk de Belfast Stiff little Fingers

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Publié le 27 Juillet 2013

Visage de pays

Visage minéral, escarpé

Sculpté par la rigueur des ans

Tanné par la Burle

Yeux gris, bleus, limpides

Adoucit par le chant du serpolet

Est-ce le front d’un homme

Ou celui d’une falaise ?

Tempes d’un busard qui baigne dans le vent

Cheveux châtaigniers, acacias ou genet

Parfois coule sur tes joues le Doux ou bien L’Eyrieux

Mais tantôt un sourire d’orgue

Sur tes lèvres basaltiques

Une voix rocailleuse, un vent pris dans les lauzes

Un humour qui marie le miel avec la bogue

Vivarais, mou Poïs

Veille sur tes chèvres …

Hobo-Lullaby

Visage de pays

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié le 26 Juillet 2013

De 1965 à 1966, Pete Seeger anima une émission de télé , Rainbow Quest, dédiée à la musique populaire Américaine, du Bluegrass au blues en passant par la country et le folksong. Voici quelques vidéos d'une de ces émissions dans laquelle il eut comme invité un des plus grands duo de Blues : Sonny Terry & Brownie McGhee ...

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié le 23 Juillet 2013

 
POÈME DU COUP DE GRÂCE (extrait)
 
Seigneur
on tue on  viole
on pille
on assassine des continents entiers
 
et le commerce de détail
ne va pas mal
non plus
 
l'état torture
on terrorise la rue
une balle dans la tête
est l'argument des croyants
 
la faim est l'arme anonyme
des multinationales
la drogue
fait plus de dégâts que la dialectique
 
la poésie s'enfuit
sur un vaisseau spatial et
regarde le vide
 
Les poètes
contemplent leur nombril
et attendent les critiques
 
Notre inconscient travaille
dans la pub
où il fait des affiches
et nous vendons nos enfants
à la banque qui déjà
nous possède
 
le monde est une vidéo
l'avenir
une info qui traîne
encore dans quelques vieux journaux
 
Un mort ici
en vaut dix mille ailleurs
 
Les chevaux de l'apocalypse
broutent en bordure
des villes
 
On a fait récemment
de la colle et du savon avec
des gens très ordinaires
 
Le bonheur n'est plus qu'une forme un
peu coûteuse de l'oubli
 
L'argent décide
Le reste décède selon l'usure
qu'on lui accorde
 
le pouvoir
demeure le plus bas degré
de l'être
et c'est pourquoi toujours
il obéit
 
la beauté
c'est lorsque même les rides
sont belles
et que l'œil étonné n'épuise
pas le ciel
 
Extrait du "Journal d'un athée provisoire" de Werner Lambersy (Éditions Phi)

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié le 21 Juillet 2013

Bonjour,

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Nabil. Ce qui devrait être une joyeuse occasion ne fait que m’attrister d’avantage. C’est dans ces moments-là que son absence est la plus pénible. Il devrait être en France auprès des siens aujourd’hui, pas là-bas, enfermé.

En grève de la faim depuis le 8 février, Nabil proteste pacifiquement contre sa détention indéfinie sans procès. Voici ses propres mots :

"Je n’ai aucun espoir d’être libéré et c’est pour cela que j’ai commencé. Je veux rentrer chez moi. J’en suis venu à la conclusion que rien ne peut remplacer ma liberté. Je suis détenu ici indéfiniment et sans charge. J’attends depuis très longtemps ma liberté. Je n'accepte plus qu’on abuse de mes droits. "

Bien qu’il ait été déclaré « libérable » à deux reprises en 2007 et 2009, il est toujours détenu, sans pays d’accueil.

Aidez-nous à s'assurer que cet anniversaire sera le dernier pour Nabil à Guantanamo. Demandez au gouvernement français de tout mettre en œuvre pour son retour en France.

Je vous prie de regardez et partagez cette vidéo:  http://youtu.be/4hQ5xz_5to4  dans laquelle le rappeur et acteur américain Mos Def subit la procédure d’alimentation forcée des détenus à Guantanamo comme Nabil. C'est une vidéo très dure, mais qui montre bien l'horreur de ce qu'ils subissent.

Vous pouvez aussi commencer un grève de la faim en solidarité avec Nabil: www.standfastforjustice.org

Partagez l'histoire de Nabil: http://bit.ly/10loe9a

MERCI pour tout!

Ahmed Hadjarab

 

Pour signer la pétition, c'est ici : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/11-ans-%C3%A0-guantanamo-pour-rien-ramenons-nabil-hadjarab-en-france

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié le 21 Juillet 2013

Né en 1946 d'un père d'origine Irlandaise et d'une mère Aborigène, Kev Carmody est l'ame du protest song indigène australien.

Tu ne voleras pas

Ils ne peuvent acheter mon ame

Des petites choses poussent les grandes

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié le 20 Juillet 2013

À 55 kilomètres à l'est de Denver, dans le village de Deer Trail, 546 habitants, on ne badine pas avec la conception qu'on se fait de la liberté. On n'accepte pas que le gouvernement fédéral puisse venir se mêler d'affaires qui ne le regardent pas et violer son "espace aérien souverain". Or les drones civils, encore en phase de test sur le sol américain, devraient connaître un essor très fort dans les prochaines années. Alors, à Deer Trail, on se dit prêt à employer les grands moyens : un arrêté municipal pourrait prochainement proposer un permis de chasse très particulier puisqu'il autoriserait son détenteur à s'attaquer aux drones.

L'idée, raconte le Dailycaller, est venue d'une pétition lancée par un habitant de la commune qui présentait la surveillance des drones comme une "menace pour l'idée traditionnelle américaine de liberté" dont les "fermiers, les cowboys et les Indiens mais aussi les citoyens contemporains" de Deer Trail doivent profiter. Pour 25 dollars, le permis permettrait de chasser les drones, mais pas n'importe comment. Le chasseur ne pourrait utiliser qu'un fusil à pompe avec des munitions limitées en calibre et il serait formellement interdit de tirer sur un objet volant à plus de 1 000 pieds (environ 300 mètres). Si les munitions à l'uranium appauvri pourraient être employées (pour percer le blindage éventuel du coucou), le chasseur n'aurait le droit de tirer "que" trois fois sur l'appareil toutes les deux heures et, s'il abattait par mégarde un avion téléguidé d'un enfant du village, il devrait lui "rembourser intégralement".

Vote pour des "raisons économiques"

Le projet, qui pourrait être voté le 6 août prochain, prévoit une récompense de 100 dollars pour un drone ramené en état de marche (25 dollars pour un drone abattu) et identifié comme appartenant au gouvernement fédéral américain. Un responsable de la ville considère que le texte pourra être voté également pour des "raisons économiques". Il explique que des résidents d'autres villes, voire de tous les États-Unis, pourraient venir acheter ce permis de chasse pas comme les autres pour l'arborer comme un symbole. SurFacebook, de nouveaux citoyens qui se présentent comme de "vrais patriotes" ont déjà fait part de leur intention d'en obtenir un. Le gouvernement américain n'a pour le moment pas réagi au projet mais, si elle était votée, l'ordonnance de la ville entrerait avec la loi fédérale, qui punit de prison la destruction d'un bien fédéral d'une valeur supérieure à 1 000 dollars.

Source : http://www.lepoint.fr/

Je vais p'têtre prendre ma carte à CPNT ...

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié le 18 Juillet 2013

 

 

Cette semaine, dans La minéralité expliquée aux cailloux, Roger Colombier nous dessine un sentier qui mène vers un ailleurs qui préfère le devenir à l'histoire ...

... Une bonne idée, non ?

 

Ils vont revenir chez eux

Chargés de semences

Et faire flotter la pierre

Sous le fil de l’eau.

 

 

La suite : ici

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #poèsie