Articles avec #humeur tag

Publié le 16 Juin 2024

 

 

 

Comme le scorpion, mon frère,
Tu es comme le scorpion
Dans une nuit d’épouvante.
Comme le moineau, mon frère,
Tu es comme le moineau.
dans ses menues inquiétudes.
Comme la moule, mon frère,
tu es comme la moule enfermée et tranquille.
Tu es terrifiant, mon frère,
comme la bouche d’un volcan éteint.
Et tu n’es pas un, hélas,
tu n’es pas cinq, tu es des millions.
Tu es comme le mouton, mon frère,
quand le bourreau habillé de ta peau
quand il lève son bâton
tu te hâtes de rentrer dans le troupeau
et tu vas à l’abattoir en courant, presque fier.
Tu es la plus drôle des créatures, en somme,
Plus drôle que le poisson
qui vit dans la mer sans savoir la mer.
Et s’il y a tant de misère sur terre
c’est grâce à toi, mon frère,
Si nous sommes tiraillés, épuisés,
Si nous somme écorchés jusqu’au sang,
Pressés comme la grappe pour donner notre vin,
Irai-je jusqu’à dire que c’est de ta faute, non,
Mais tu y es pour beaucoup, mon frère.

 

Nâzim Hikmet , Il neige dans la nuit et autres poèmes

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #humeur, #poèsie

Publié le 19 Janvier 2024

comme quoi le capitalisme n'est définitivement pas la bonne voie ...

 

Voir les commentaires

Publié le 2 Décembre 2023

 

Pour conjurer le mauvais temps ...

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Vidéos, #humeur, #musique

Publié le 26 Novembre 2023

un autre regard

 

 

Voir les commentaires

Publié le 22 Avril 2023

il parait que vous ne lâchez rien !

 

Nous non plus !

Voir les commentaires

Publié le 18 Mars 2023

Publié le 18 Février 2023

Publié le 30 Décembre 2022

ça vous dit un petit florilège musical pour bien finir l'année ?

pour vous rappeler qu'il faudra cotiser 49.3 annuités ?

allez, c'est parti 

 

on commence par la version originale, l'auteur de ce texte intemporel, un génie en somme 

 

et enfin toutes ces reprises unanimes ...

 

avec la traduction 

 

Voir les commentaires

Publié le 2 Janvier 2022

Immigrada immigraniada
Immigrada immigraniada-da
Immigrada immigraniada
Nous sommes de plus en plus rudes à chaque fois
Nous sommes de plus en plus durs
Nous sommes de plus en plus durs
Nous sommes de plus en plus durs à chaque fois
Immigrada immigraniada
Immigrada immigraniada-da
Immigrada immigraniada
Nous sommes de plus en plus rudes à chaque fois
Dans les couloirs pleins de gaz lacrymogène
Nos destins s'enrayent chaque jour
Comme des scènes supprimées de Kafka
Jetées dans les égouts bureaucratiques
Mais si vous me donnez l'invitation
à entendre les cloches du carillon de la liberté
de l' enfer avec vos doubles standards
Nous venons chaque fois plus rude
Nous sommes de plus en plus durs
Nous sommes de plus en plus durs
Nous sommes de plus en plus durs à chaque fois
Immigrada immigraniada
Immigrada immigraniada-da
Immigrada immigraniada
Nous sommes de plus en plus rudes à chaque fois
Tous ceux qui ont fait et rapidement blasé
Pour eux , nous avons rien à dire
Notre immigrada, immigraniada
Pour eux , c'est le genre de chemin de Don Quichotte
Mais si vous me donnez l'invitation
à entendre les cloches du carillon de la liberté
de l' enfer avec vos doubles standards
Nous sommes devenant de plus en plus rude à chaque fois
Nous devenons de plus en plus difficiles
Nous devenons de plus en plus difficiles
Nous devenons de
plus en plus difficiles
Immigrada immigraniada
Immigrada immigraniada-da
Immigrada immigraniada
Nous sommes de plus en plus rudes à chaque fois
Yeux gelés, dos en sueur
Ma famille dort sur une voie ferrée
Toute ma vie j'emballe/déballe
Mais mec je dois gagner cet argent
Je dois payer une représentation
Pour être accepté dans une nation
Où après les efforts d'un héros
Bienvenue recommencer à zéro
C'est un livre de nos histoires vraies
histoires vraies qui ne peut pas nier
qu'il est plus vrai qu'il est réellement passé ,
il est plus vrai qu'il est réellement passé ,
il est plus vrai qu'il est réellement passé
Nous venons plus rude chaque fois que
Rougher chaque fois que
nous venons plus
dur à chaque fois Immigrada immigraniada
Immigrada immigraniada-da
Immigrada immigraniada
Nous devenons plus
durs à chaque fois Immigrada immigraniada
Immigrada immigraniada-da hey hey Nous devenons plus durs à
chaque fois
Source : LyricFind

 

Paroliers : Eugene Hutz / Oliver Francis Charles / Oren Kaplan / Pedro Erazo-Segovia / Sergey Ryabstev / Thomas Gobena / Yuri Lemeshev

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #humeur

Publié le 31 Décembre 2021

...

 

Plus tôt aujourd'hui yo comme nous l'avons appris

Un homme n'a pas été reconnu l'être

(Reconnu comme étant entièrement accompli)

Il n'est pas allé au delà des collines

Il n'a pas traverser les 7 mers

(Ouais, 7 mers au moins ! )

 

Maintenant tous ces rigolos sont agglutiné autour

Juste comme les épouvantails à leur ville natale

(Ouais, épouvantails à leur ville natale)

A travers l'écran, ils ont voyagé

Mais je suis un roi de l'expédition

 

[refrain]

Je reste dans la course

Laisse moi partir

Laisse moi être parti

Dans le rythme du battement du monde

J'ai vu la nouvelle ère...

Nouvelle ère ! ! !

Da da da da... .

 

 

A travers les bois sibériens

En se rompant leur cou

(En se rompant leur cou)

Des chinois se remuent dans les discothèques

(dans les discothèques)

Sex toys faits maison et bric-a-brac

Ouais, et pourquoi pas ?

Bien au moins c'est différent

De ce qu' ils trouvent dans n'importe quel autre aéroport

 

Je ne suis pas Juif, mais un peu polonais

Je ne peux pas mentir, je ne suis ni Yura ni Seryozga !

Simple because I'm not a total gadjo

Simple parce que je ne suis pas un gadjo fini

Si je ferme, ja tziratch, nu tak stozge ?

 

J'ai parcouru le monde

Cherchant à comprendre

Les temps dans lesquels nous vivons

Chassant et collectant l'information de première main

Défiant les définitions du péché

 

J'ai parcouru le monde

Cherchant des amoureux

De la beauté ultime

Mais jamais n'ai reussi

Je suis roi de l'expédition !

 

[refrain]

 

Et les présidents

Et les milliardaires

Et les généraux

Ils ne sauront jamais

Ce que j'ai possédé !

Ce que j'ai possédé...

Je suis un roi de l'expédition

que l'obscurantisme retourne à l'obscurité !

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #humeur, #musique