La truelle et le chalumeau

Publié le 8 Novembre 2015

 

UNE TRUELLE DANS LE CAFE

 

Les métaphores ont baissé leurs pantalons

Comme une lune impudique

Qui nous montre ses fesses

Juste pour dire merde aux moussaillons

Juste pour envoyer chier le juridique

Avec un ptit bras d’honneur à confesse

Les images ont pris la main des murs

Les aveugles ont levé les yeux

Mais quoi foutre d’une canne blanche

Pour triturer un caniveau

Si vous saviez ma révérence

Pour chier sur les réseaux sociaux

Au barbecue point de nuages

Quand les frères se tendent la main

Et quand dans les yeux d’un Youssef

Se trouve l’amour des matins

 

Hobo Lullaby

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #poèsie

Commenter cet article

caroleone 09/11/2015 16:45

Des rimes rageuses pour un poème du coeur qui sort en levant le poing.
Cette image de la truelle dans le café, elle est vraiment....parlante (^.^) Et originale.
Je ne connaissais pas ce texte de Prévert.
Bisous

caro

Hobo-Lullaby 12/11/2015 20:38

Le boulot nous use tous, à tel point que la solidarité déserte les chantiers.
Sauf quand un maçon turc, les mains pleines de ciment, te tend un café et t'offre un sourire ...

Bisous

Serge