Articles avec #liberte tag

Publié le 10 Décembre 2012



Lu sur Bella Ciao

 

 

Libérez Aurore !

 

Aurore Martin "est maintenant en Espagne et relève de la justice espagnole. L’Espagne est une démocratie et j’ai confiance dans sa justice", a ajouté le chef de l’Etat, qui a insisté sur sa volonté de respecter "l’indépendance" de la justice. F. Hollande. 23 novembre 2012.

 

Le Président de la Ligue des droits de l’Homme, Pierre Tartakowsky, a demandé au ministre de la Justice, Christiane Taubira, "les mesures que le gouvernement entend prendre pour faire valoir, auprès de son homologue espagnol, le respect des décisions de la justice française", dans le cadre de l’extradition d’Aurore Martin.

 

L’Audiencie nationale, la plus haute instance pénale espagnole, a décidé de maintenir en détention Aurore Martin sans retirer les faits pour lesquels la justice française n’avait pas autorisé sa remise aux autorités espagnoles, notamment des réunions publiques tenues à Bayonne et Ustaritz, malgré un recours intenté par son avocate.

 

"Les juges espagnols ne s’estiment pas liés par la décision de la chambre de l’instruction près la cour d’appel de Pau" qui avait limité, en novembre 2010, son autorisation de remettre Aurore Martin aux autorités espagnoles aux seuls faits commis en Espagne, et non aux faits commis en France, dénonce Pierre Tartakowsky dans une lettre adressée ce 4 décembre à Christiane Taubira.

 

"Ceci revient à ignorer totalement le principe de spécialité, sans même s’attarder sur le désaveu infligé aux autorités judiciaires françaises," ajoute le président de la LDH. "Ceci confirme aussi l’arbitraire et l’absurdité d’une situation qui voit la France livrer une de ses ressortissantes à une juridiction d’exception étrangère pour des faits non punissables en France, et pour lesquels Aurore Martin encourt des années de prison en Espagne."

 

Selon la LDH, le cas d’Aurore Martin est "un cas évident de violation de la liberté individuelle d’une personne".

 

La Ligue des droits de l’Homme demande au ministre "les mesures que le gouvernement entend prendre pour faire valoir, auprès de son homologue espagnol, le respect des décisions de la justice française". Par ailleurs, elle voudrait savoir aussi "les initiatives que le gouvernement entend prendre pour, au niveau européen, modifier en profondeur" le système du mandat d’arrêt européen, un "système déplorable pour les libertés individuelles, mais aussi pour l’image que l’Union européenne donne du respect dû à ses citoyens".

 

Fin novembre, la LDH et de nombreuses personnalités ont également demandé à François Hollande et au gouvernement français d’intervenir auprès de Madrid pour obtenir la remise en liberté d’Aurore Martin et de s’impliquer davantage dans le processus de paix au Pays Basque

 

http://www.google.fr/url?sa=t&r...

 

Par ailleurs, tous les témoignages concordent pour indiquer le caractère particulièrement déplorable de ses conditions de détention : isolement complet, 2h de promenade par jour, parloir autorisé aux seuls personnes ayant des liens familiaux directs, entretiens avec l’avocate filmés, traitement réservé aux militants basques, à quoi s’ajoute le fait que ceux-ci n’étant pas regroupés en Euskadi par décision politique du gouvernement celle-ci est emprisonnée en Espagne ne parlant, elle, que le français et le basque…

 

Pour conclure, en guise de courrier, la « justice démocratique », ainsi définie par Hollande, lui remettrait une bonne partie d’enveloppes… ouvertes et vides…

 

Raison de plus pour continuer à lui écrire pour continuer la pression :

 

Mlle Aurore MARTIN

C. P. MADRID V

SOTO DEL REAL

Ctra. Comarcal 611, km. 37,6

28770 - Soto del Real

MADRID

 

La mobilisation devrait être relancée en janvier puisque c’est à cette période que l’avocate déposera une demande de liberté conditionnelle.

 

On ne l’oublie pas : Aurore Askatu !

Et on ne les oublie pas : Hollande et Valls la Honte.


Aurore Askatu

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 6 Décembre 2012




On dit que les hommes ne pleurent pas

Je ne pleure pas parce que je n’en suis pas un

Je suis un animal sauvage à l’intérieur d’une cage

Parce que l’autorité fait que des murailles et des barreaux existent

Et tant qu’elle restera ainsi ce sera comme ça

Mais même si elle existe nous sommes là :

Les anti-autoritaires qui ne voulons pas perdre ;

Qui ne voulons pas ne pas pleurer ;

Dans la prison de dehors ou de dedans nous sommes libres,

Parce qu’à l’intérieur de nous survit un cœur sauvage,

Une âme rebelle qui détruit n’importe quel antagonisme.

Nous avons des sensations différentes :

Nous pleurons de joie, de tristesse, de rage, mais pas de peur,

Nous faisons face à la peur.

 

Nous sommes les incontrôlables sauvages

Qui envoyons et recevons de beaux gestes de solidarité.

On poursuit mes frères/sœurs et compagnon(ne)s,

On les emprisonne et on essaie de les extraire de leurs vies dignes ;

Nous contaminons la normalité partout,

Fermes, rebelles, sauvages et fortement conséquents.

 

Que les Belles Eaux suivent leur cours rebelle,

Que les tiens soient bientôt avec toi,

Que toutes la force que tu envoies te revienne

Chargée d’autant de force que tu en envoies.

 

Aujourd’hui je vole vers l’inconnu, dans l’obscurité,

Je retourne vers l’anonymat même si le pouvoir m’a sorti de là,

Aujourd’hui je me lève avec l’envie de revenir,

De revenir à la montagne sauvage d’où je viens,

Au lieu où je n’ai pas de nom mais une identité oui.

Toi tu prends ton nom parce que tu es toi,

Pas ce que les autres veulent que tu sois.

Tu es une indomptable qui refuse l’autorité,

Jamais ton noble cœur ne permettra qu’ils ne te vainquent.

 

Le pouvoir ou ceux qui te critiquent sans se connaître eux-même ne t’effaceront jamais,

Jamais ton nom ne sera un de plus dans notre histoire

Parce que tu l’as décidé ainsi, tu fais le nécessaire,

C’est pour ça qu’aujourd’hui nous pleurons de joie ensemble,

Parce que ces mots sont l’équivalent d’une grosse bise.


Source : http://vivalaanarquia.espivblogs.net/?p=14550

 


moettes.jpg



 

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 3 Décembre 2012





  Un des aspects les plus horrifiants de notre culture actuelle, est cette capacité de (faire) croire que c’est la seule qui existe. Alors que c’est tout simplement la pire de toutes. Les exemples sont dans le cœur de chacun, simplement le fait que les gens vont travailler six jours par semaine est la chose la plus tragique qu’on puisse imaginer. Comment peut-on voler ainsi la vie des êtres humains en échange de la nourriture, d’un toit et d’une voiture ? Jusqu’à il y a peu, je pensais que ce serait un plaisir pour moi d’avoir un travail. Aujourd’hui je pense à tous ces bâtards qui me volent l’unique vie que j’ai. Parce que je n’en aurai pas d’autre, je n’ai que celle-là. Et ils me font travailler cinq jours par semaine, voire six pour certains, et il me reste un misérable petit jour pour moi. Qu’est-ce qu’on peut faire en un jour ? Sûrement pas se construire une vie. C’est leur manière de nous mettre un pot de fleur dans notre cellule, sachant que même si la porte est grande ouverte, personne ne voudra sortir. Ce que nous ne devons pas perdre de vue, c’est qu’on nous vole notre vie, en échange de quelque sous par mois.
 Donc, alors que je travaille toute ma vie pour approximativement 2 millions, je n’arrive pas à comprendre comment un tableau de Van Gogh peut valoir 77 milliards…
 Et la vie d’un être humain 2 millions…
 En plus avec toutes ces nouvelles technologies, les profits ont augmentés au moins 100 fois, le travail devrait être diminué à son dixième… Et bien non ! Au contraire, il a encore augmenté. Aujourd’hui je sais que je me fais voler la plus belle chose que la nature m’ait offerte. Pensez un peu à une des plus belles choses que la nature nous permet de faire, faire l’amour. Imaginez un peu que vous vivez dans un système politique, économique et social, où les personnes sont surveillées 24h/24. Ce serait une vraie torture. Et donc, pourquoi ne pas faire la comparaison avec le travail, qui n’est certainement pas plus satisfaisant que faire l’amour. Par exemple, le fait que les gens aillent travailler six jours par semaine. Mais la partie la plus horrible de cet état des choses, est que les gens sont soumis à des chefs, qui les obligent malgré eux à lécher le trottoir, tout cela pour plus d’argent. Et j’entends souvent les gens dire que de toute façon, on ne peut plus rien changer, le système est tel qu’il est, irréversible. Et là je réponds que cette personne tient le discours typique de l’esclave soumis. L’esclave ne combat pas son maître, il le défend corps et âme. Parce que la plus lourde des chaînes d’un esclave n’est pas celle qui est attachée à son pied, c’est celle qui est dans son esprit, esprit qu’il n’arrive plus à imaginer le goût de la liberté.
 Cela me fait penser à cette histoire, de quand Galilée à déclaré que c’était la Terre qui tournait autour du Soleil et non le contraire, il s’est retrouvé face à des personnes comme celle citée ci-dessus qui lui ont répondu : « Hé mais, çà fait 22 siècles que tout le monde dit que la Terre est le centre de l’univers ! Et toi tu prétends le contraire, comment vas-tu nous démontrer que cette absurdité est vraie ? ». Et Galilée répond : « Cà ce n’est pas mon affaire, Messieurs. ». Réponse : « Alors voilà, comme solution on t’enferme quelque part et on te force à démentir tes théories, ainsi tout est bien qui fini bien et l’ordre des choses n’est pas perturbé, compris ?».
 Tout l’occident a sa vie basée uniquement sur le bénéfice, parce qu’il vole huit dixième des biens du reste du monde. Donc on ne peut pas dire que nous soyons capables de produire nous-mêmes les choses que nous estimons les plus indispensables à notre survie. Non, tout ce que nous avons est le produit du vol de 80% des richesses du reste du monde. Ainsi 80% des richesses sont réparties pour le bénéfice de 25% de la population du monde, grand maximum.
 Donc, mesdames, messieurs, aujourd’hui, vous avez le choix. Ou, vous vous réveillez. Ou, vous faites semblant de dormir, mais alors vous devez bien vous rendre compte que dans ce cas, nous sommes tous morts.


Silvano Agosti




 
 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 2 Décembre 2012




L'union européenne, prix nobel de la paix (on ne rigole pas svp), sera bientôt dotée de "Neuron", son premier drone de combat !!!
 
 
Pour célèbrer cette arrivée, un morceau des Dead Kennedys qui date de 1980 mais qui est plus que jamais d'actualité. Car au fond, l'europe est une pale copie des USA.









Kill The Poor (Tuer Les Pauvres)

 

 

L'efficacité et le progrès sont une fois de plus à nous

Maintenant que nous avons la bombe Neutron

C'est joli, rapide et propre et efficace

Débarassé de l'excédent d'ennemis

Mais pas moins de valeur sur la propriété

Aucun sens à la guerre mais un sens parfait à la maison

Le soleil rayonne sur un jour nouveau

Plus de taxes pour l'assistance publique à payer

Les quartiers pauvres et laids ont explosés en un éclair

Des millions de chomeurs emportés

Au moins nous avons plus de place pour jouer

Tous les systèmes vont tuer les pauvres ce soir

 

Nous allons

Tuer Tuer Tuer Tuer Tuer les pauvres : ce soir

 

 

Derrière les bulles de champagne

Le taux criminel s'est envolé

On se sent à nouveau libre

Ô que la vie est un rêve avec vous, Mademoiselle Lily White

Jane Fonda est à l'écran aujourd'hui

A convaincre les libéraux que tout est ok

Alors habillons nous et dansons toute la nuit

 

Pendant qu'ils :

Tuent Tuent Tuent Tuent Tuent les pauvres ce soir



Jello Biaffra



 
 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 18 Novembre 2012




Merci à André Chenet qui a mis en ligne sur son site un sublime poème, brulant d'actualité et de solidarité.

 

Je suis pour le terrorisme est un poéme, un chant Palestinien écrit par   Nizar Qabbani (1923 - 1998 )  Poète syrien, dont voici un extrait :

 

 

On nous accuse de terrorisme

Quand nous refusons la mort

Sous les bulldozers d’Israël

Qui dévastent notre terre, notre histoire, nos Évangiles

Notre Coran

Les reliques de nos prophètes

Si c'est là notre crime

Que le terrorisme est beau !

 

On nous accuse de terrorisme

Si nous refusons notre extinction

par les Mongols, les Juifs, les Barbares

Si nous lançons des pierres

Sur les vitres

Du Conseil de Sécurité

Aux mains des Tsars de notre temps

On nous accuse de terrorisme

Si nous refusons

De tendre notre main à

L’Amérique

Ennemie des cultures humaines

Elle-même sans culture,

Ennemie des civilisations humaines

Elle-même sans civilisation

L'Amérique, bâtisse géante

Sans murs.

 

On nous accuse de terrorisme

Si nous refusons une époque où l’Amérique

est devenue suffisante, riche, puissante

Traductrice assermentée

de l’hébreu.

On nous accuse de terrorisme

Si nous lançons une rose

Vers Jérusalem

Vers Al Khalil

Vers Gaza

Vers Nazareth

Si nous livrons du pain et de l’eau

Aux Troyens assiégés.

 

On nous accuse de terrorisme

Si nous élevons la voix

Contre les dominateurs qui veulent nous isoler

Contre tous ceux qui ont changé de selle

Et d’unionistes sont devenus laquais.

 

On nous accuse de terrorisme

Si nous faisons profession de culture

Si nous lisons un livre de juridiction ou de politique

Si nous en appelons à notre Dieu

Si nous la lisons la Sourate Al Fatah

Et écoutons le prêche du Vendredi

Nous commettons là un acte terroriste.

 

On nous accuse de terrorisme

Si nous défendons notre pays

Et la dignité de son sol

Si nous nous révoltions contre l’extorsion de notre peuple

Notre propre extorsion

Si nous protégeons le dernier palmier de notre désert

Et la dernière étoile de notre ciel

Et les dernières lettres de nos noms

Et la dernière goutte de lait du sein de notre mère

Si tel est notre crime

Que le terrorisme est magnifique !



L'intégralité de ce superbe chant sur le site d'André Chenet ( Danger Poèsie) :  http://poesiedanger.blogspot.fr/



free palestine1



 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 18 Novembre 2012




En soutien au peuple Palestinien









 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 15 Novembre 2012




Lu sur Bellaciao : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article131520
 

Aurore Martin : Georges Moustaki... je réfrénais un "salaud !" à l’adresse du ministre de l’Intérieur



Quand j’ai appris la nouvelle de l’extradition expéditive d’Aurore Martin, je réfrénais un "salaud !" à l’adresse du ministre de l’Intérieur, sachant que le sort d’Aurore était déjà plié. J’attendais cependant une réaction un peu plus vive de la part des gens de gauche. Mais il n’en est rien.
Valls-Pilate s’est débarrassé de la gêneuse en grande hâte. Et tout est rentré dans l’ordre. La majorité est-elle devenue silencieuse ?
Résumons, l’affaire a été traitée à la va-vite et la réaction a été quasi nulle.
Je n’ai pas de motivations personnelles pour en reparler, nonobstant une empathie pour ceux qu’on livre à la "justice" espagnole que j’avais combattu au temps du franquisme.
Je dois avouer être aussi très choqué qu’un Catalan socialiste n’aie pas la mémoire du traitement infligé naguère aux prisonniers politiques dans son pays d’origine. Et par la "naïveté" des propos de Hollande qui prétendait qu’on pourrait lui restituer Aurore après examen du dossier.

( Source :  http://www.huffingtonpost.fr/georges-moustaki/aurore-martin-extradition_b_2128301.html?utm_hp_ref=france )





  Merci Georges !!!


 
 



Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 12 Novembre 2012




Occupant la cellule de Mumia

 

Je chante pour Mumia

brillant et fort

et sur la captivité

dont quelques hommes noirs s'évadent

s’ils sont aussi libres

qu’il l'est devenu.

Quel professeur, il est pour nous tous.

Près de trente ans de réclusion

et toujours,

Lui-même.

Il va mourir lui-même.

Un homme noir;

que beaucoup considèrent comme

un musulman, quoique ce ne soit pas

ce à quoi se résume

la croisée des sentiers oû  son âme chemine.

Peut-être qu'il est plus simple de l'appeler

un amoureux de la vérité

qui refuse de se taire.

Y a-t-il quelque chose de plus persécuté

En ce pays ?

Aucune botte  ne sera autorisée

bien sûr

de sorte qu'il mourra

pieds nus;

mais il y aura toujours les bottes

de la pensée et de l'esprit

et du cœur et de l'âme.

Les siennes seront noires et brillantes

(Ou peut-être  couleur arc en ciel)

et elles lui donneront des ailes.

Mumia, ils ont décidé enfin

De ne pas te tuer

en espérant que le sang ne

tache les mains du tribunal populaire

mais pour te permettre de continuer à

mourir lentement

en créant et chantant

tes propres chansons au rythme solitaire

parfois terrorisé,

des décennies de longues nuits

dans la petite cage de ta cellule.

Nous déplorons notre impuissance: car nous avons échoué

pour te sortir de là.

Ta crinière majestueuse est peut-être amoindrie

comme nos verrous , ces drapeaux de  souveraineté,

ont  peut-être même disparu;

attendant la fin de cette sentence injuste,

jusqu'à ce que nous soyons, comme toi, devenus vieux.

Pourtant, si tu le veux : acceptes notre gratitude

que tu te tiennes , déchaussé,

sur tes pieds. Nous voyons

que peu de ceux qui nous entourent,

bien chaussés et marchant,même en s’appropriant les rues

sont libérés.

Comme tu l’as été d’une certaine manière.

Assez pour nous rappeler

L’infernal amour de la Liberté

Et son inéradicable graine

Quelle magnifique lion

Tu as été toutes ces

Désastreuses années

Passées te présentes


Alice Walker


Source :   http://www.freemumia.com/ 


LIBERTAD-PARA-MUMIA-ABU-JAMAL-2--1-.jpg

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 6 Novembre 2012






Aurore


C’est pour nous révéler toute sa cruauté

Après avoir brûlé les roulottes

Machiavelant l’hiver

Qu’il acharne sa haine sur

les racines de l’Arbre de Guernica

Faisant parler la fourberie dans un sourire

Complice au Cerbère de Carabanchel

Le Vandale de Beauvau chasse

Dans l’Iraty et la vallée des Aldudes

La faune de l’Adour qui ose lui résister

Brandissant fièrement son bâton de néflier

C’est pour les faire plier que d’un geste brutal

A l’hirondelle des rochers, il a coupé les ailes

Jetant dans un puits de silence

Cet oiseau que l’on aimait tant

Les lueurs du matin n’illuminent plus

La rosée de Lapurdi

 

Hobo-Lullaby



Aurore_Askatu.png

 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Publié le 3 Novembre 2012


 

   





Culture



Le signe de Caïn n’ap­pa­raî­tra pas
 
sur le sol­dat qui tire
 
sur la tête d’’un enfant
 
depuis une col­line au des­sus de l’’en­ceinte
 
autour du camp de réfu­giés
 
parce que sous le cas­que
 
pour par­ler en ter­mes con­cep­tuels
 
sa tête est en car­ton.
 
D’au­tre part,
 
l’’of­fi­cier a lu "L’homme révolté" ,
 
sa tête est illu­mi­née,
 
à cause de cela il ne croit pas
 
au signe de Caïn.
 
Il a passé son temps dans les musées
 
Et quand il pointe
 
le fusil vers l’’en­fant
 
comme un ambas­sa­deur de Cul­ture,
 
il ajourne et recy­cle
 
les eaux-for­tes de Goya
 
et Guer­nica






Aaron Shab­tai (Poète israé­lien)








 




 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté