Publié le 7 Août 2015

Deux Walter (un grand et un petit) pour le prix d'un !

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique, #Blues

Publié le 5 Août 2015

Au rythme des matins

 

Au rythme des matins,

Mes paumes caressent les rails qui tendent leurs mains au ciel

Cligne le sourire des toits qui tiennent la barbiche à de jeunes nimbus

Les ballons se sont tus dans l’indigo mutisme et l’interminable assidu

Les agates se perdent dans les courbes des arbres qui posent des questions

Déçues par la rumeur qui monte des cours faisant tomber la nuit

S’écoulent dans les gorges les amères salives et les espoirs perdus

Les étoiles s’éteignent dans les pleurs des enfants qui ne rêvent plus

 

Alors, au rythme des matins,

Je chéris mon échelle quand elle fait de moi

Un simple étancheur qui rend leurs ballons aux enfants

 

Hobo-Lullaby

Au rythme des matins

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #poèsie

Publié le 6 Juillet 2015

Relayé depuis Délit de Poésie

 

 

Souscription pour "R comme"

 


 
 
                                                Compilation de textes,témoignages, poëmes...... relatant les événements de Sivens
 
                       Afin de savoir , de ne pas oublier.......
      

En renvoyant ce bon de souscription , vous participerez ainsi à sa publication.            
Tous les bénéfices de la vente seront reversés en soutien au mouvement

 
Merci et 
N'hésitez pas à faire suivre autour de vous 
 
bon de souscription ( ci-joint ) : bon de souscription5.pdf
 
           
 
PS : offre valable à 10 euros jusqu'au 15 septembre
 
 
R comme ...

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté, #Terre-mère

Publié le 5 Juillet 2015

Trois versions de "Si me quieres escribir" pour accompagner notre cénobite préféré qui est parti en Catalogne sur les trace d'Orwell.

Tiens toi fort Erwan !

Si tu veux m'écrire,

Tu sais ou je me trouve:

À la IIIe brigade mixte,

Sur la première ligne de feu.

Même s'ils jettent notre pont

Et le ponton flottant,

Tu me veras croiser l'Èbre

Sur un petit voilier

Ils peuvent les jetter dix mille fois

Nous passerons dix mille fois,

C'est pour ça qu'on a l'aide

Du corps d'ingenieurs.

A l'auberge de Gandesa

Il y a Mohamed, un maure,

Qui dit: «Entre ami!

Q'est ce que tu veux manger?»

Le premier plat qu'ils donnent

Sont des grenades à fragmentation,

Et le second de la mitraille,

Pour récupérer la mémoire.

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Publié le 3 Juillet 2015

L'annonce de l'arrêt possible des Guignols avait suscité énormément de réactions, dont celle de nombreux politiques. Sur Twitter, sous le hashtag #TouchePasAuxGuignols, Jean-Luc Mélenchon a par exemple dénoncé « la censure de Bolloré, l'ami de Hollande », Cécile Duflot a moqué « le bolos qui veut arrêter les Guignols », Jean-Marc Ayrault s'est désolé que « même au pays de Rabelais et Molière, on ne protège plus le rire », Alain Juppé a changé sa photo de profil pour mettre celle de sa marionnette... 

Et après la classe politique, ce sont les chaînes de télé qui sont venus au secours des marionnettes. La nouvelle présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, a annoncé ce vendredi matin sur Twitter qu'elle était prête à leur donner l'asile si Canal+ supprimait l'émission. De son côté, la direction de M6 étudierait,selon Challenges, une éventuelle reprise du programme, dont le coût annuel est estimé à 25 millions d'euros.

 

Source :  Télérama 

 

Après avoir tous été Charlie, ils sont tous...des guignols 

Récupération quand tu nous tiens ...

Au secours Gnafron, y a de la pétafine dans la rebrique !

Les gognandises des cognes-mous

Voir les commentaires

Publié le 15 Juin 2015

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Voir les commentaires

Publié le 14 Juin 2015

 Chanson populaire de revendications salariales des mondine (les émondeuses et repiqueuses) des rizièeres du novarese et du vercellese 

 

 

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Excuse-nous monsieur le patron
Si on t'a donné du fil à retordre
C'étaient les premières fois
C'étaient les premières fois
Excuse-nous monsieur le patron
Si on t'a donné du fil à retordre
C'étaient les premières fois
On ne savait pas comment faire

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

D'abord on l'a déraciné
Après on l'a coupé
Et maintenant qu'on l'a tout enlevé
Et maintenant qu'on l'a tout enlevé
D'abord on l'a déraciné
Après on l'a coupé
Et maintenant qu'on l'a tout enlevé
On te salue et on s'en va

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Monsieur notre patron
Il est bon comme le bon pain
De rester avec nous sur la berge
De rester avec nous sur la berge
Monsieur notre patron
Il est bon comme le bon pain
De rester avec nous sur la berge
À nous dire : faites aller ces mains

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques jours
Il ne reste que quelques jours
Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques jours
Et puis on rentre à la maison

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques heures
Il ne reste que quelques heures
Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques heures
Et puis on rentre à la maison

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Aujourd'hui c'est le dernier jour
Et demain c'est le départ
On tirera la révérence
On tirera la révérence
Aujourd'hui c'est le dernier jour
Et demain c'est le départ
On tirera la révérence
À monsieur notre patron

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Et quand le train sifflera
Les mondine à la gare
Avec la valise sur l'épaule
Avec la valise sur l'épaule
Et quand le train sifflera
Les mondine à la gare
Avec la valise sur l'épaule
Hop et hop sur les wagons

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Quand on sera à la maison
Avec nos fiancés
On se fera plein de baisers
On se fera plein de baisers
Quand on sera à la maison
Avec nos fiancés
On se fera plein de baisers
Plein de baisers en quantité

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Voir les commentaires

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique