Nabil Hadjarab, renvoyé en Algérie après onze ans à Guantanamo

Publié le 31 Août 2013

Après onze années passées enfermé à Guantanamo, les autorités Américaines l'ont enfin fait sortir de cet enfer; il a atterri sur le sol algérien avant hier soir. Et ceci n'aurait pas pu arriver sans vos 18000 signatures sur ma pétition.

J'ai passé tant d'années à attendre ce moment, où Nabil ne serait plus emprisonné à Guantanamo, que j'ai du mal à trouver les mots pour exprimer ce que je ressens. J'espère pouvoir le revoir très bientôt, même si je sais qu'il est très affaibli après la longue grève de la faim qu'il a entamée il y a six mois, avec la plupart de ses autres codétenus, faute d'espoir de pouvoir sortir de là un jour.

Je vous remercie infiniment d'avoir signé et diffusé ma pétition, lancée deux jours après le début de sa grève de la faim. Tous vos messages nous ont énormément aidé, ma famille, mes proches et moi-même, à passer cette période difficile et obtenir cette première victoire. Ma pétition m'a permis d'obtenir l'attention des médias et des autorités. Et je n'y serais pas arrivé sans votre mobilisation et le soutien de ses avocats et d'organisations telles que l'ACAT ou Change.org.

Je suis très reconnaissant aux autorités de mon pays d'avoir bien voulu l'accueillir et de soutenir le Président Obama dans sa volonté de vider ce centre de détention de la baie de Guantanamo. Mais c'est en France que toute la famille de Nabil vit aujourd'hui. Pour que Nabil se remette de toutes ces années de souffrances inexpliquées, il a besoin d'être entouré des personnes qu'il aime. Pour que mon calvaire prenne fin, j'ai besoin de m'occuper de Nabil comme de mes autres enfants, comme ça a toujours été depuis qu'il est orphelin. Aussi, nous continuerons à nous battre et à vous solliciter, pour que Nabil puisse très bientôt rentrer dans le pays où réside toute sa famille, la France.

Pourriez-vous continuer à faire signer la pétition autour de vous? Nos chances sont encore plus grandes de voir Nabil revenir en France maintenant : n'abandonnons pas, chaque signature compte.

Cliquez ici pour partager la pétition sur Facebook, ou envoyez ce lien court à vos amis : www.change.org/nabilhadjarab

Avec tous nos plus sincères et chaleureux remerciements pour votre soutien dans cette première étape importante pour toute la famille,

Ahmed

Nabil Hadjarab, renvoyé en Algérie après onze ans à Guantanamo

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Commenter cet article
A
"Un seul oiseau en cage, la liberté est en deuil." (Prévert)
Répondre
H
Bonjour Anne-Marie<br /> <br /> Et ils sont encore nombreux à Guantanamo et ailleurs !<br /> <br /> Bises<br /> <br /> Serge
C
Ho !! comme je suis contente....<br /> Comme quoi, tu vois ça vaut toujours le coup d'essayer. J'y crois pour ma part à la force des pétitions et des mobilisations : au Chiapas nous avons réussis à faire sortir quelques prisonniers politiques, certes pas de suite mais c'est fait. Les cas les plus emblématiques sont ceux des leaders, hélas.<br /> J'ai partagé sur FB, merci Serge de nous avoir alerté.<br /> <br /> Bises<br /> <br /> caro
Répondre