Je t'ai croisé Pablo ...

Publié le 21 Janvier 2013



Poème ecrit par René Balme, maire de Grigny (rhône), un élu qui cumule deux mandats : maire et humain !


Je t’ai croisé Pablo...


Nous ne sommes pas de ce monde,
Nous qui marchons devant
Sans autres oriflammes
Que le soc de nos chairs offertes dans le vent.
 
La pluie nous a fardé de détresse et de gloire
Sur des chemins de cœur où soufflait la misère.
Et nous allions, face au vent des remords
Et des haines faciles.
 
Sur les plateaux des Andes j’ai croisé Neruda
Ce n’était que sa voix, son murmure, son cri,
Enveloppés des brumes du matin qui s’ouvrait.
Il y avait la mer, aussi, plus forte que jamais,
Et l’espérance d’un nouveau jour qui point.
 
Ce chant inachevé qui porte les douleurs
Des frères oubliés, du Chili ou d’ailleurs,
Se répand sur les déserts encore,
Plus à l’Est, où les dieux ont parait-il vécu.
Je voudrais croire en Dieu pour ne douter de rien.
 
Mais nous sommes d’un autre monde,
D’une autre nuit, d’une autre destinée.
Nous étions endormis au fond des océans
Regardant passer la coque des grands bateaux
Par le dessous avant qu’ils ne viennent à nous.
 
Et nous revoilà sur la terre ferme et face au vice
Des guerriers sans cerveau, des assassins sans âme.
La mort ne fait plus peur aux enfants de la rue.
Ils la portent sur eux enfermée dans leur boîte
Qui leur sert de jouet pour les récréations.
 
Tout devient si facile quand le cerveau se vide
Que l’habitude prend le pas sur la raison.
Alors la mort n’est plus qu’un passe-temps de plus
Et le déchirement des chairs un spectacle en solo.
La petite lueur d’innocence à jamais s’est éteinte.
 
Alors que les soldats et l’aube saignent
Aux caniveaux béants de la folie des hommes,
Je remonte le temps pour écouter encore
La caresse du sable au désert sec d’Atacama.
 
Nous sommes d’un autre monde, d’une autre destinée.
Et nous gravons la nuit pour que rien ne s’efface.
 
René Balme
Le 29 décembre 2012

Le site de René Balme : http://www.rene-balme.org/24h00/








 
 

Merci à André et Cristina

http://poesiedanger.blogspot.fr/

http://les-risques-du-journalisme.over-blog.com/

 

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Liberté

Commenter cet article
M
<br /> Très beau poème et sublime hommage au grand Pablo Neruda, cet homme entier d'humanité et d'engagement contre toutes les formesd'injustice.<br /> <br /> <br /> Ce que j'ai aimé le plus dns les vers de René Balme c'est que son engagement a préservé la sève poétique sans tomber dans le tractualisme.<br /> <br /> <br /> Merci pour ce merveilleux poème de Marcos Ana!<br />
Répondre
H
<br /> <br /> Bonjour Mokhtar<br /> <br /> <br /> Une (très) mauvaise grippe m'a empêché de te répondre plus tôt.<br /> <br /> <br /> René Balme possède une très belle écriture, et tu as raison, sa fibre poètique ne trahit que son amour sincère de Neruda.<br /> <br /> <br /> André Chenet à récemment consacré un article à Marcos ANA sur son site http://poesiedanger.blogspot.fr/2013/01/marcos-ana-poete-du-peuple.html<br /> <br /> <br /> Et on peut trouver une traduction de ce superbe poème ( Mon coeur est une cour) ici : http://emmila.canalblog.com/archives/2011/12/03/22876666.html<br /> <br /> <br /> Merci de ta visite<br /> <br /> <br /> @ bientôt<br /> <br /> <br /> Serge<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Bonjour Serge,<br /> <br /> <br /> Une belle inspiration nerudienne, il en a de la chance le camarade d'avoir croisé Pablo <br /> <br /> <br /> Ce texte est magnifique, une belle leçon de vie d'une personne portée par l'humanisme. Merci de nous l'offrir.<br /> <br /> <br /> Bises du Chili qui rit<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br />
Répondre
H
<br /> <br /> Bonsoir Caro<br /> <br /> <br /> Je crois qu'il n'est pas seul à l'avoir croisé ! <br /> <br /> <br /> Oui, ce texte est superbe René Balme a un authentique talent de poète. Je te conseille de "glisser un cil" sur son site à la rubrique "écriture", il y en a quelques autres tout aussi prenant.<br /> <br /> <br /> Bisoux<br /> <br /> <br /> Serge<br /> <br /> <br /> <br />