Christy Moore (2)

Publié le 26 Août 2012

 
Choses Promises ...
 
 
True you ride the finest horse I've ever seen,
C'est vrai, tu montes le plus beau cheval que j'aie jamais vu
Standing 16 1" or 2" with eyes wild and green,
Il a des yeux d'un vert sauvage, et il doit bien faire deux mètres
And you ride the horse so well, hands light to the touch.
Et tu menais le cheval avec brio, en l'effleurant délicatement
I could never go with you no matter how I wanted to.
Mais je n'aurais pas pu venir avec toi, même si je le voulais de toutes mes forces
 
Chorus :
Refrain
Ride on, see you, I could never go with you,
Vas-y, bon vent, je n'aurais pas pu te suivre
No matter how I wanted to.
Même si je le désirais de tout mon coeur
 
II
II
When you ride into the night without a trace behind,
Quand tu t'es évanouie dans la nuit sans laisser de trace
Run your claw along my gut one last time;
Encore une fois, j'ai eu l'impression d'être entaillée à vif
I turn to face an empty space where once you used to lie
Je me suis retournée pour trouver ta place vide
And look for a smile to light the night through a teardrop in my eye
Comment trouver du réconfort alors que je ne peux m'empêcher de pleurer ?
 
Chorus
Refrain
 
 

Pour l'ensemble de nos langues nous ne pouvons pas communiquer, 

Avec des promesses de paradis et des cadeaux de perles et de couteaux

missionnaires et pionniers sont des soldats déguisés

 Sauveurs et conquérants, ils nous font attendre,

les pêcheurs d'hommes agitent leur vérité comme appât 

Avec la touche d’une innocente main étrangère qui tourne à la honte, 

l'esprit qui les habitait dort maintenant sous la pluie 

Pour l'ensemble de nos langues nous ne pouvons pas communiquer,

 pour l'ensemble de nos langues maternelles, nous sommes tous ici des indigènes,

 Les cicatrices du passé sont lentes à disparaître, 

les cris des morts sont toujours à nos oreilles,

 seul le sage peut parler du bien et du mal, 

Parmi ceux qui ont été forcés de choisir,

il y en a qui choisissent de combattre.

 Pour l'ensemble de nos langues que nous ne pouvons pas communiquer.

 

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Commenter cet article
L
<br /> merci pour ça !<br />
Répondre
H
<br /> <br /> De rien Les Cafards !<br /> <br /> <br /> Merci pour la visite<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Bonsoir Serge,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Oui, ce sont des paroles dignes des peuples originels, le sang irlandais qui parle que l'on retrouve chez ceux qui ce sont battus pour l'indépendance et qui se retrouvent justement intimement<br /> liés aux causes indigènes.<br /> <br /> <br /> Dis-donc, c'est quoi ce grand cheval de 2 mètres ?<br /> <br /> <br /> Bises et merci pour la découverte<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br />
Répondre
H
<br /> <br /> Bonjour Caro<br /> <br /> <br /> Comme dit Fanfan, la voix de Christy Moore est envoûtante, mais vois tu, il n'y a pas de fumée sans feu, je crois que ses textes et son engagement mon interpellés.<br /> <br /> <br /> Concernant la taille du cheval, je ne suis pas un expert, mais hormis l'aspect poètique, il me semble que certaines races peuvent atteindre cette hauteur.<br /> <br /> <br /> Bon, m"en vais préparer la part 3 !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> Serge<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> Je continue à le découvrir et j'ai écouté une seconde fois cette douloureuse histoire...<br /> <br /> <br /> Merci Serge. Bises<br />
Répondre
H
<br /> <br /> Je sens qu'il va y avoir une part 3 !<br /> <br /> <br /> Bisou<br /> <br /> <br /> <br />