Vive le onze

Publié le 9 Mai 2020

Vive le onze

Fonçons

Si possible ensemble vers le déconfinement

Vers ce mot qui demain sera synonyme de liberté

Notre société est sous contrôle

Et tout va bien se passer

Alors laissons de coté notre ébauche de réflexion

Oublions le pourquoi

Et fonçons vers nos retrouvailles avec l’égoïsme et la cupidité

Puisque nous ne savons pas faire sans

Puisque la liberté, la vraie nous fait peur

Peut-être parce qu’on nous la cache

« Je me souviens surtout de ces moutons,
Effrayés par la Liberté,
S'en allant voter par millions
Pour l'ordre et la sécurité. »

Chantait Renaud avant de rentrer dans le rang

Alors laissons de coté nos inquiétudes pour le climat

Nos inquiétudes pour une vie qui mérite d’être vie

Tout est sous contrôle

Ne nous inquiétons vraiment pas

L’Amazonie peut continuer de brûler

Comme se perpétue la discrétion des clochards

Hors des périodes estivales

Laissons de coté nos réflexions qui nous ont tous titiller

Durant cette période pendant laquelle la peur et l’isolement

Nous a fait effleurer du doigt à quel point

Nous avons besoin les uns des autres

Nous allons pouvoir enfin continuer de repousser au lendemain

De pouvoir enfin continuer de croire à ceux qui nous font croire

Sans songer que durant quelques semaines nous avons douté

Douter que croire n’est qu’une illusion

Le concret se conjugue au présent

L’amertume au passé

L’espoir au futur

Cet appui sur la touche pause n’engendre-t-il rien d’autre qu’un alibi ?

Un alibi pour une remise en question de notre mode de vie

Peut-être nous faudra-t-il cracher encore plus de sang

Pour comprendre que l’humanité est notre seule bouée

Sur une échelle cosmique

Notre atermoiement ne sera qu’une statistique

Quand une prise de conscience collective sera une étincelle

Une véritable étincelle

Alors fonçons vers ce déconfinement

Mais c’est bien dommage …

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Hors des sentiers battus

Commenter cet article
C
Il y aura sans doute eu de petites graines de semées durant ces réflexions confinées, certes, elles sont de ce que j'en vois tournées vers la famille et non vers la Famille humaine et sociale en osmose avec son environnement mais cela aura suscité certaines vocations. Forcément cela concerne toujours une minorité. Je ne suis pas devin mais je sens dans mes ondes cette grosse charge virale qui est encore bien présente et à mon avis, ça va être vite le retour de "coucouche panier, papattes en rond".
Répondre
H
je ne sais pas s'il y aura un retour de bâton avec le déconfinement
ce que je crains c'est que la peur pousse une majorité de gens vers une solution sécuritaire
A
Entre peur et nécessité financière, on va foncer, c'est sûr et le climat va encore s'en prendre un bon coup dans l'aile, peut-être même pire qu'avant. Et puis rien ne changera alors que l'occasion nous était offerte, ouais dommage...
Répondre
H
j'en ai bien peur triste constat