Sunday Music

Publié le 23 Juin 2019

Songs of our Native Daughters – Smithsonian Folkways
Avec Rhiannon Giddens, Leyla McCalla, Amythyst Kiah et Allison Russell.

Songs of our Native Daughters (“Chansons des filles de notre pays”) s’inspire du titre de l’œuvre de James Baldwin, “Notes of a Native Son” (traduit en français sous “Chronique d’un pays natal” – nous reviendrons plus loin sur ce sujet).
Le concept de cet album est particulièrement passionnant et absolument essentiel. Il vient d’une visite privée et guidée au Musée de l’Histoire et Culture Afro-Américaine à Washington, DC, une branche du Smithsonian. La grande musicienne/ auteur/ compositeur/ interprète Rhiannon Giddens et sa fille de 7 ans déambulaient tranquillement, et elles sont tombées sur un poème satirique de l’époque:
“I admit I am sickened at the purchase of slaves…but I must be mum, for how could we do without sugar or rum?”
(traduction: “Je l’admets, l’esclavagisme me rends malade… mais je dois me taire, parce qu’on ne peut pas vivre sans sucre ou rhum)

 

la suite  ICI 

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Vidéos, #musique

Commenter cet article
T
Merci <3
Répondre
T
Bonjour, c'est gentil de partager cet article, mais je vous rappelle que cet article est la propriété de son auteur (Ilene Martinez) et que d'autre part la publication est exclusivement réservée à Paris-Move.com dont vous avez volé l'article. Aussi je me permet de rappeler les règles, dès lors qe vous n'êtes pas l'auteur d'un article, vousne pouvez qu'en recopier qu'un extrait et renvoyer vos lecteurs vers le site d'origine par un lien. merci de votre compréhension...
Répondre
H
voilà qui est fait
A
Comment vas-tu Serge, amicales bises liégeoises
Répondre
H
ça va pas trop mal, et toi ?
Des bises Liègeoises, me vla gâté :)
je t'en renvois des Vivaroises
A
Coïncidence, j'ai noté James Baldwin sur la liste des livres à réserver au prochain passage.
Répondre
H
les grands esprits se rencontrent !
;)
C
Ah ! j'adore cette association....quelle réussite !
Je connaissais Rhiannon, depuis le temps des Carolina Chocolate drops et j'apprécie tous ces musiciens qui gravitent autour d'elle et des autres chanteuses. Ils sont très talentueux, ils ont en eux le pouvoir de transmission des sonorités afrodescendantes, du métissage et de l'histoire. C'est très important. Je te remercie de nous avoir fait découvrir ce nouveau groupe, je commence déjà à l'écouter. Besos para ti.
Répondre
H
Je ne connaissais que Leyla Mc Calla ...
C'est vrai que c'est une belle association
cette maison de disque (Smithsonian Folkways) a but non lucratif
était aussi celle de Pete Seeger ! ;)
Bises