Benalla est un con

Publié le 21 Juillet 2018

 

c'est vrai, s'il avait réussi ses "études" de gendarmes

personne ne trouverait rien à redire

tout le monde fermerait sa gueule

et l'argument sécuritaire qui dicte une pensée aux victimes avant tout

s'évanouirai ...

mais bon, il a usurpé un uniforme et ça, c'est plus grave que tout

rien ne peut justifier celà

pas même la mort d'un gamin

 

 « La mort de Monsieur Adama Traoré est secondaire à un état asphyxique aigu, lié à la décompensation –à l’occasion d’un épisode d’effort et de stress– d’un état antérieur plurifactoriel associant notamment une cardiomégalie et une granulomatose systémique de type sarcoïdose » 

 

 

 

Tonight's the night that we got the truck
Cette nuit est la nuit où nous avons le camion
We're goin' downtown, gonna beat up drunks
Nous allons en ville, tabasser des gens bourrés
Your turn to drive, I'll bring the beer
C'est à ton tour de conduire, j'apporterai la bière
It's the late late shift no one to fear
C'est le dernier shift(1) il n'y a personne a craindre
And ride, ride how we ride
Et faisons une virée, une virée, comment nous faisons une virée
We ride, lowride
Nous faisons une virée, une descente
It's round-up time where the good whores meet
C'est l'heure du rond point où les bonnes putes se réunissent
Gonna drag one screaming off the street
Allons traîner, il y a un hurlement dans la rue
And ride, ride, how we ride
Et faisons une virée, une virée, comment nous faisons une virée
Got a black uniform and a silver badge
J'ai un uniforme noir et un badge en argent
Playin' cops for real, playin' cops for pay
Jouons aux flics pour de vrai, jouons aux flics pour le salaire
Let's ride, lowride
Faisons une virée, une descente
Pull down your dress here's a kick in the ass
Baisse ta robe, voici un coup dans le cul
Let's beat you blue ‘til you shit in your pants
Battons, toi, la cochonne, pendant que tu chies dans ton pantalon
Don't move, child, got a big black stick
Ne bouge pas, l'enfant, a un gros bâton noir
There‘s six of us, babe, so suck on my dick
Il y en a 6 d'entre nous, bébé, alors suce ma bite
And ride, ride, how we ride
Et faisons une virée, une virée, comment nous faisons une virée
Let's ride, ride, how we ride
Faisons une virée, une virée, comment nous faisons une virée
Let's ride, lowride
Faisons une virée, une descente
The Left newspapers might whine a bit
Les journaux de gauche vont sûrement se plaindre un peu
But the guys at the station, they don't give a shit
Mais les mecs de la station, n'y prête pas attention
Dispatch calls, “Are you doin' something wicked ? ”
La dépêche appelle, "Faites-vous quelque chose de malfaisant" ?
“No, siree, jack, we're just given' tickets”
"No, sir, Jack, nous avons seulement donné des tickets"
As we ride, ride, how we ride
Comme nous faisons une virée, une virée, comment nous faisons une virée
Let's ride, lowride
Faisons une virée, une descente
source : https://www.lacoccinelle.net

Rédigé par hobo-lullaby

Commenter cet article
H
Bonjour Loic, Alma et Fanfan
Quand les flics matraquent ou tuent, on nous expliquent que c'est pour notre bien
ce qui me sidère, c'est qu'on lui reproche plus d'être au service de Macron et d'usurper un uniforme que de matraquer des gamins tout en prenant prétexte de sa violence
que ce soit les médias ou les parlementaires, ils font preuve d'un grand numéro de faux culs
Répondre
A
Mais Serge, depuis quelques temps, presque tout le monde pense qu'il est normal de matraquer des jeunes qui manifestent! C'est le "nouveau monde" voyons!
F
Merci Serge pour ce bel article contre la violence policière d'où quelle vienne. Je relève que la plupart des victimes subissent des violences à terre (quel courage pour ces "gardiens de la paix") et le plus souvent au visage à croire que nos cow-boys n'apprennent pas à tirer dans les jambes dans leurs exercices de maîtrise de l'autre. En tout état de cause la violence n'est pas acceptable que le policier soit un vrai ou un faux. Benalla n'a pas été sanctionné pour avoir tabassé des manifestants mais pour avoir usurpé la fonction de policier.. ça craint. Une affaire d'état assurément. Mais bon c'est pas nouveau le S.A.C n'était pas de reste du temps de Pasqua... Bises
Répondre
L
"Tous pourris", a t'on envie de crier ... Mais "les politiques" vont nous gronder, en affirmant que "les autres, oui", mais pas nous, voyons.
Ou alors nous traiter de vilains "irresponsables défaitistes" je le sais, c'est du vécu.
Répondre
A
Ca a des relents de police parallèle, ça pue tout ça. Et où l'on retrouve le fameux préfet qui déjà fit parler de lui en Bretagne et en Corse, barbouzes et Cie.
Répondre