Muriel

Publié le 25 Décembre 2016

 

 

Dessine du bout de tes ailes la cime des arbres

Soit comme la rose bleue

Devient vertigineuse sur les grands champs de blé

Ne laisse pas l’assourdissante absence alourdir l’horizon

Offre ton doux sourire à la brume accroupie dans la combe

Troque ton esprit pour des plumes de buse

Laisse tes tendres lèvres estourbir les vents

Ton parfum et ton rire affranchir les étoiles

Libre comme le ruisseau qui coule dans nos rêves

Je défie les falaises comme un puma blessé

Dans ce triste roulis où tu viens où je vais

 

 

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Blues, #poèsie

Commenter cet article

Anne-Marie 25/12/2016 18:07

Juste "Amitié"

Hobo-Lullaby 27/12/2016 21:06

Elle disait toujours avoir des avions dans le derrière car elle voulait parcourir et croquer le monde, la Belgique était à son menu ...
Amitié à toi aussi
Merci

almanito 25/12/2016 11:07

Poème de tendresse et de chagrin lourd...si bien accompagné par l'émotion de Christy Moore.
C'est toi qui me l'avais fait découvrir et tu sais, quand j'ai su que Muriel était partie, je suis allée écouter cette chanson, précisément.
Amitiés Serge.

Hobo-Lullaby 27/12/2016 21:03

C'est vrai, cette chanson est encore plus triste et plus belle
Amitié à toi aussi
Merci