pinces de crabe

Publié le 8 Septembre 2016

https://humeurenblog.wordpress.com/2016/08/30/et-finalement/

https://cancerenblogsite.wordpress.com/2016/08/27/1/

Rédigé par hobo-lullaby

Commenter cet article

Muriel 10/09/2016 20:28

si t'es pas un zamour, t'es quoi toi, hein?

caroleone 09/09/2016 08:21

Je vous envoie toutes mes ondes et beaucoup d'amour pour anéantir la sale bestiole.
Non mais, c'est pas elle qui va commander ici.

Bisous à vous deux et un bouquet de pensées.
Caro

caroleone 09/09/2016 21:50

Merci Serge-Hobo, en effet c'est mieux ainsi.
On va danser alors pour écouter ce petit cireur de chaussures qui connaît les choses de la vie.
Bisous

Hobo-Lullaby 09/09/2016 20:50

Hey, lève toi et danse quand tu as le blues
Allez, leve toi et danse quand tu as le blues
Laisse le rock'n'roll couler dans tes veines
Vas y danse jusqu'à en perdre haleine
Leve toi et danse quand tu as le blues

Un cireur de chaussures qui sourit toujours
Malgré le pire boulot des alentours
S'abaisse bien bas aux pieds des gens
Tous les jours dans la saleté, le froid et le vent
Alors je lui demandai pendant qu'il cirait les miennes
Comment il faisait pour garder le sourire
Il sourrit et leva sa petite tête vers moi,
Passa un coup de chiffon sur mes chaussures et me dit :


Leve toi et danse quand tu as le blues
Allez leve toi et danse quand tu as le blues
Ce rythme effréné te fera du bien
Il chassera tes problèmes et tous tes chagrins
Leve toi et danses quand tu as le blues

Hey, lève toi et danse quand tu as le blues
Allez, leve toi et danse quand tu as le blues
Laisse le rock'n'roll couler dans tes veines
Releve toi et tiens toi pret
Leve toi et danse quand tu as le blues


Alors, je m'assis pour écouter le petit cireur de chaussures
Et je crus que mon coeur allait exploser
Il mit du cirrage et l'étala
Il prit perfement son chiffon
Il s'arreta pour éponger son front
Je dis "incroyable de bosser ainsi"
Il me dit "jaime ça" et rigola
Reprit son chiffon et entonna :


Hey, lève toi et danse quand tu as le blues
Allez, leve toi et danse quand tu as le blues
Je vous les cire pour quelques sous
Un million de dollar vous ferait-il autant de bien ?
Leve toi et danse quand tu as le blues