La sangre

Publié le 25 Avril 2016

 

 

Le sang
 
n'a plus rien d'un mystère
il se vend, se loue,
se vole, se rend,
se verse, se boit,
s'urine, se décolore,
il n'a plus de valeur,
il n'unit plus, ne retient plus,
ne coagule plus,
n'a plus ce goût de fer,
on fait pour l'absorber
tout un cirque souvent
le sang
n'a plus rien d'un mystère
 
Rosa Chàvez
 
(traduction Laurent Buisset)
 
 
 
D'origine maya K’iche par son père et Kaqchiquel par sa mère, Rosa Chávez est née à San Andrés Itzapa, au Guatemala, en 1980. Membre du collectif Caja Lúdica, elle travaille à faciliter la sensibilisation à la création artistique des adolescents et enfants des zones les plus marginales et rurales du pays. Son œuvre comporte déjà plusieurs recueils publiés par des maisons d'édition guatémaltèques, parmi lesquels Casa Solitaria en 2005 et Quitapenas en 2010.
 
Source :

 

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #poèsie

Commenter cet article

fanfanchatblanc 26/04/2016 08:57

Beauté et mystère de la poésie qui fait chanter les mots et les idées et qui touche chacun de nous très tôt.
Bisous Serge et bonne journée

Hobo-Lullaby 28/04/2016 21:48

Hello Fanfan

Si la musique exprime ce qu'on ne peut dire avec des mots, la poésie enlève les baîllon que nous avons sur le coeur ...

Bisous

caroleone 25/04/2016 16:06

Evidemment, les descendants des mayas savent de quoi ils parlent quand il est question de sang et surtout de sang qui a perdu son mystère.
Mais ce que j'aime par-dessus tout avec cette culture, c'est justement leur grand potentiel à la garder intacte contre vents et marées. Un bel exemple pour nous sauf qu'ont ne les voit pas assez sur le devant de la scène et c'est bien de voir cette jeune fille chez toi (je vais suivre le collectif Caja ludica maintenant que je comprends un peu mieux la langue). Merci mi comp@.
Bisous

caro

Hobo-Lullaby 25/04/2016 20:11

La magie des veines fluidifie l'ivresse de la poésie ...

Bisous