Friday Blues

Publié le 14 Janvier 2016

George "Mojo" Buford (1929-2011) fut l'harmoniciste du Muddy Water blues band

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #Blues, #musique

Commenter cet article

Hobo-Lullaby 17/01/2016 09:17

Le poème, c'est comme l'harmonica, on devrait toujours en avoir un dans la poche !

Bisoux

Serge

caroleone 16/01/2016 15:20

C'est beau et bien agréable.
Je voulais en profiter pour te donner ce poème que j'avais écris un jour à propos d'harmonica, et puis je l'ai rangé dans les poèmes censurés. Il n'est pas si mal en fait et puis c'est vraiment ici chez toi qu'il a sa place.

Bisouxx Serge-Hobo
************************
L’homme à l’harmonica

Il souffle dans les alvéoles
Des notes au cristal de miel
Sa chanson est sans paroles
Elle rythme la vie arc-en-ciel

Le coton dans les plantations
L’oncle Tom est bien employé
La ségrégation et l’exploitation
Une musique : c’est oublié

C’est l’instrument du noir
Il sait si bien l’apprivoiser
Les blancs eux de leur perchoir
Ont le timbre trop imparfait

Il souffle : il est un gouvernail
Le bleu au corps, le bleu au cœur
Le bleu en sa cotte de travail
Il a le blues vitamine et ardeur

Il souffle : les voies défilent leurs rails
La locomotive jette la vapeur
D’un chant qui jamais ne déraille
Les notes fluettes trompent la mort

Enfant son rêve c’était d’acheter
Un harmonica dans son écrin de soie
Enfant il économisait
Pour se payer l’instrument-roi

Dans sa poche son ami de toujours
Petit, il sert à l’improviste
Il joue pour le deuil pour la cour
Il joue quand le temps triste
Déclare : Le blues est le son de l’amour.

Carole Radureau (04/01/2014)