Au rythme des matins

Publié le 5 Août 2015

Au rythme des matins

 

Au rythme des matins,

Mes paumes caressent les rails qui tendent leurs mains au ciel

Cligne le sourire des toits qui tiennent la barbiche à de jeunes nimbus

Les ballons se sont tus dans l’indigo mutisme et l’interminable assidu

Les agates se perdent dans les courbes des arbres qui posent des questions

Déçues par la rumeur qui monte des cours faisant tomber la nuit

S’écoulent dans les gorges les amères salives et les espoirs perdus

Les étoiles s’éteignent dans les pleurs des enfants qui ne rêvent plus

 

Alors, au rythme des matins,

Je chéris mon échelle quand elle fait de moi

Un simple étancheur qui rend leurs ballons aux enfants

 

Hobo-Lullaby

Au rythme des matins

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #poèsie

Commenter cet article

caroleone 06/08/2015 16:14

Bonjour Serge,

Tu en fait des rencontres sur les toits.
Un jour sur le nôtre, il y avait une chaussure, mais il y a eu d'autres choses avec mes gamins.
Je suis contente de lire la muse des toits qui t'inspire ce beau poème.

Bisous

caro

Hobo-Lullaby 06/08/2015 18:13

Bonjour Caro

Si je te disais qu'un jour j'y ai trouvé un vélo !

Bises

Serge