Sunday Music

Publié le 14 Juin 2015

 Chanson populaire de revendications salariales des mondine (les émondeuses et repiqueuses) des rizièeres du novarese et du vercellese 

 

 

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Excuse-nous monsieur le patron
Si on t'a donné du fil à retordre
C'étaient les premières fois
C'étaient les premières fois
Excuse-nous monsieur le patron
Si on t'a donné du fil à retordre
C'étaient les premières fois
On ne savait pas comment faire

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

D'abord on l'a déraciné
Après on l'a coupé
Et maintenant qu'on l'a tout enlevé
Et maintenant qu'on l'a tout enlevé
D'abord on l'a déraciné
Après on l'a coupé
Et maintenant qu'on l'a tout enlevé
On te salue et on s'en va

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Monsieur notre patron
Il est bon comme le bon pain
De rester avec nous sur la berge
De rester avec nous sur la berge
Monsieur notre patron
Il est bon comme le bon pain
De rester avec nous sur la berge
À nous dire : faites aller ces mains

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques jours
Il ne reste que quelques jours
Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques jours
Et puis on rentre à la maison

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques heures
Il ne reste que quelques heures
Il ne reste pas un mois
Ni même une semaine
Il ne reste que quelques heures
Et puis on rentre à la maison

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Aujourd'hui c'est le dernier jour
Et demain c'est le départ
On tirera la révérence
On tirera la révérence
Aujourd'hui c'est le dernier jour
Et demain c'est le départ
On tirera la révérence
À monsieur notre patron

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Et quand le train sifflera
Les mondine à la gare
Avec la valise sur l'épaule
Avec la valise sur l'épaule
Et quand le train sifflera
Les mondine à la gare
Avec la valise sur l'épaule
Hop et hop sur les wagons

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Quand on sera à la maison
Avec nos fiancés
On se fera plein de baisers
On se fera plein de baisers
Quand on sera à la maison
Avec nos fiancés
On se fera plein de baisers
Plein de baisers en quantité

Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous, sors tes sous
Monsieur le patron aux beaux pantalons blancs
Sors tes sous pour qu'on rentre à la maison

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Commenter cet article

caroleone 15/06/2015 19:34

Bonsoir Serge,

C'est bien de nous mettre les paroles traduites, les mondines nous ont offert de belles chansons qui pouvaient dynamiser les luttes (Bella Ciao par exemple). J'ai toujours aimé l'actrice Silvana Mangano qui joue dans Riz amer (ben oui je suis très fan du cinoche italien mais on ne voit plus rien à présent) D'ailleurs quand j'y pense la seule fois où j'ai vu des rizières, c'est en Italie.

Bisous
caro

fanfanchatblanc 15/06/2015 08:34

Un joli moment avec cette chanson qui rappelle au patron ses obligations et la libération de ces femmes qui ont terminé leur ouvrage et rêve du moment du retour à la maison.
Bises

Erwan 14/06/2015 12:12

Excellent, j'avais consacré un petit billet à ce sujet. http://lescenobitestranquilles.fr/?s=les+mondines&x=7&y=8

hobo-lullaby 14/06/2015 15:37

Salut Erwan

ton article est effectivement un bon complément pour une meilleure compréhension des paroles de cette chanson que Joe Hill n'aurait pas renié