Avenue de la Nakba - quartier de la Duchère - Lyon

Publié le 20 Mai 2015

L’avenue "BEN GOURION" rebaptisée avenue de la "NAKBA"

 

 

Il y a 67 ans, entre 1947 et 1949, 678 villages arabes étaient détruits, plus de 10 000 Palestiniens tués et 750 000 (84% de la population) contraints à l’exil. Les crimes fondateurs de l’Etat d’Israël ; nous rappellent les crimes d’aujourd’hui.

 

Le 15 mai est la date de commémoration internationale de cette "Nakba" (qui signifie "catastrophe" en arabe), dont David Ben Gourion [1] a été l’un des principaux responsables militaire et politique.

 

Comme en écho à BEN GOURION, le criminel, la nouvelle ministre israélienne de la "justice", Ayelet Shaked. avait posté, en juillet dernier, sur sa page Facebook : "Il ne faut pas se contenter de tuer les terroristes palestiniens, mais la totalité du peuple palestinien qui est notre ennemi", "Il faut détruire ce peuple, y compris ses vieillards et ses femmes, ses villes et ses villages, ses propriétés et ses infrastructures" :

 

Par devoir de mémoire, les rues ne nos ville ne doivent pas honorer les criminels de guerre.

 

COLLECTIF 69 DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN

 

[1] Premier ministre d’Israel de 1948 à 1953 et de 1955 à 1963

 

 

SOURCE :  REBELLYON.INFO

 

 

Avenue de la Nakba - quartier de la Duchère - Lyon

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #hors des sentiers battus, #Palestine

Commenter cet article
A
"Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l'intimidation, la confiscation des terres et l'arrêt de tous les programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe." (Ben Gourion, 1er ministre d'Israël, 1948)
Même un dépôt d'ordures ne mérite pas de se voir affubler du nom de ce salopard !
Répondre
H
D'autres appelaient ça la solution finale ...