Sunday Music

Publié le 14 Décembre 2014

De Trenchtown à Belfast, la violence est la même

Johnny was, chanson écrite par Bob marley en 1976, dénonce les violences du systeme.

La reprise qu'en a fait Stiff Little Fingers en 1979,  est un cocktail molotov, un appel à la rebellion, en particulier contre l'occupant anglais et le groupe paramilitaire loyaliste red hands commandos.

 

 

 

 

La femme tient sa tête et pleure

Parce que son fils a été abattu dans la rue

Et est mort d'une balle perdue

La femme tient sa tête et pleure

En lui expliquant que j'étais un passant

Qui l'avais vu pleurer

En espérant qu'elle va pouvoir s'en sortir

Maintenant elle sait que les gages du péché sont morts

Le cadeau de Jah c'est la vie

Elle pleurait

Johnny était un homme bien

N'a jamais rien fait de mal

Johnny était un homme bien

Elle pleurait, elle pleurait

La femme tient sa tête et pleure

Parce que son fils a été abattu dans la rue

Juste à cause du système politique

La femme tient sa tête et pleure

En la consolant j'étais en train de passer

Elle se plaignait et pleurait

Johnny était un homme bien

N'a jamais rien fait de mal

Johnny était un homme bien

Qui prenait soin des femmes

Elle pleurait

Cesser à l'égard de l'enfant à qui elle a donné naissance

Johnny était un homme bien

 

 

 

 

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #musique

Commenter cet article
C
Bonjour Serge,

Ca fait toujours plaisir d'entre Bob Marley même en ses circonstances. La seconde version est intéressante également mais je préfère vraiment plus le reggae.......

Bises

caro
Répondre
H
Bonsoir Caro

La première version est intéressante aussi, mais je réfère plus le punk.
Je te taquine, mais j'ai découvert l'original à travers la version des Stiff, mais cette fusion musicale et politique est aussi belle qu'un enfant métisse

bisous

Serge