Chansons pour Howard Zinn

Publié le 31 Décembre 2014

 

 

Chanson pour Howard Zinn

 

 

Dans le cœur des hommes j’ai vu,

 

Une harpe celtique se cambrer sur  la lande

Des griffes rouges et noires se tapir dans l’ombre

Des pantalons cocarde démolissant les murs

Une chèvre des montagnes secourir des moutons

Un large sombrero chevauchant les sierras

Des épis de maïs qui voulaient partager

Une steppe toute entière qui s’est mise à gronder

Et un brin de jasmin défié le Sirocco

Un peuple de criquets qui marché longtemps

Et ce chien catalan qu’on avait amputé

Ces plumes qui chantaient dans les grandes prairies

Et leur écho de pagnes qui gagnait les rivages

Des ébènes superbes aux mâchoires enchainées

Une belle rose noire s’asseyant dans un bus

Deux énormes cigares faire trembler un chapeau

Et des fourches de bois à l’assaut des donjons

Des figues qui volaient, bien plus dure que l’acier

Et de tendres cerises humilier les fusils

 

Des vagues qui roulaient perdues dans l’océan

Un peuple de marée à jamais déferlant

 

Hobo-Lullaby

 

 

 

 

 

 

"Alors j’ai voulu regarder l’histoire économique d’un point de vue différent, celui des ouvriers et dire l’histoire de leurs luttes et de la résistance qu’ils firent dans les grèves, boycotts et de la façon dont les gens faisaient face au sheriffs, à la garde nationale, parce qu’autrement, si vous ne savez rien de tout cela, vous continuez à penser que la journée de travail de huit heures est venue simplement parce que le congrès passa une loi en 1938, c’est l’histoire standard. On fait penser aux gens que Oh, ceci s’est produit parce que le congrès a soudain eu l’illumination et qu’il a pensé: “nous devons aider ces pauvres gens”, Non. Les réformes ne viennent qu’après des décennies d’âpres luttes sociales. Les huit heures par jour sont le résultat de luttes et de grèves qui ont commencées dès 1886. Alors oui, les intérêts de classes ont dominé l’histoire que je voulais raconter".

Howard Zinn

 

Source ; http://resistance71.wordpress.com/2013/11/29/lhistoire-contre-lhistoire-verite-contre-propagande-howard-zinn/

 

L'histoire est une armure protectrice contre la duperie

L'histoire est une armure protectrice contre la duperie

Rédigé par hobo-lullaby

Publié dans #poèsie, #howard zinn, #musique

Commenter cet article
C
Bonjour Serge-Hobo,

Elle me plaît beaucoup cette chanson à Howard Zinn, avec ses ingrédients subtilement décrits et ses belles images révélées. Howard serait fier de la lire.

En effet, cet homme d'exception est l'un des rares américains(du nord) à savoir décrypter l'histoire de son pays et la lutte pour les droits du travail avec une feuille de lecture marxiste. Il est incontournable et nécessaire à nos combat de demain.

Bisous de lutte

caro
Répondre
H
Bonsoir Caro

Un homme dont l'envergure n'a d'égale que sa simplicité

Bises

Serge
F
Il est clair que sans les luttes, la révolte, et le courage de ceux qui protestaient.. aucun progrès social ne se serait produit...
Il est triste et inquiétant de constater que nombre de personnes et d'élus semblent considérer qu'il faut revenir sur les acquis sociaux... un recul angoissant et inadmissible.

Quoiqu'il en soit je te souhaite une bonne année 2015 Serge. Bisous
Répondre
H
Bonne année à toi Françoise
continuons à croire en un monde meilleur
pour le bonheur de tous et de ta petite descendance ...

bisous du coeur

Serge